Congo : l’accueil catastrophique réservé au Maroc à Kinshasa

Foot – Pour la qualification à la Coupe du monde 2022, le Maroc doit affronter la République Démocratique du Congo, néanmoins, tout ne s’était pas passé comme prévu à Kinshasa suite à un accueil catastrophique réservé aux Lions de l’Atlas.

Le mois de mars est visiblement réservé aux matchs barrages. En effet, à l’instar de l’équipe nationale d’Algérie, celle du Maroc doit également passer par cette étape. En fait, les Lions de l’Atlas doivent s’opposer, ce vendredi 25 mars, à leurs adversaires de la République Démocratique du Congo. Cependant, tout ne s’est pas passé comme prévu pour le Maroc qui a reçu un accueil catastrophique à Kinshasa, la capitale du Congo.

En effet, en vue de se qualifier pour le mondial 2022, les deux sélections africaines doivent mener une double confrontation. À l’achèvement de ces rencontres, une seule sélection pourra s’envoler pour le Qatar. Toutefois, les choses ne se sont pas passées comme l’auraient imaginé les Marocains, rapporte Onze Mondial.

Effectivement, arrivée à Kinshasa, la capitale du Congo, le mardi 22 mars, les Marocains et leur staff n’ont pas approuvé l’accueil qui leur a été réservé. Dans le détail, la bande de Vahid Halilhodzic aurait trouvé l’accueil catastrophique et loin de leurs attentes. À cet effet, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) aurait adressé une correspondance à la Confédération africaine de football (CAF).

Maroc vs Congo : voici les détails de cette correspondance

En effet, c’est dans une lettre adressée au secrétaire général de l’instance que la FRMF a fait part des faits. En fait, ladite Fédération a dénoncé des « agissements anti-fair-play ». Ces derniers ont donc eu lieu contre l’équipe marocaine, de la part de leurs hôtes camerounais à Kinshasa. Ajoutant à cela, « l’absence des représentants de la FECOFA à l’accueil de l’aéroport ». Lit-on dans le même courrier.

Entre l’absence du bus qui devait assurer leur transfert de l’aéroport jusqu’à leur résidence et la présence d’un bon nombre de supporters congolais, la Fédération marocaine a mal commencé son aventure. On a également pointé du doigt l’absence du service de sécurité. Par ailleurs, la Fédération marocaine a demandé une prise en considération de ses plaintes.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes