Algérie

Confinement total en Algérie : Le désaccord des experts

0
confinement total algérie
S'abonner :

Algérie – Après l’accalmie du début d’automne, le nouveau Coronavirus a repris de plus belle. Malgré cela, des spécialistes en Algérie estiment que l’heure d’un confinement total en Algérie n’est pas encore venue. On vous explique.

Dès la découverte des premiers cas, l’Algérie s’est mise sous cloche fermant ses portes, son ciel et tous les lieux accueillant du public. Les combattants en blouse blanche ont remué ciel et terre afin de freiner la flambée épidémique pendant plusieurs mois. En vain, après des mois d’accalmie, l’épidémie a repris sa progression une nouvelle fois. Cependant, et malgré la hausse inquiétante des contaminations, des spécialistes balaient d’un revers la main l’éventualité d’un retour à un confinement total en Algérie. 

C’est en effet ce que pense le porte-parole du Comité scientifique du suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Dr. Djamel Fourar en l’occurrence. Dans une déclaration à la presse arabophone, Echorouk datant du 19 novembre, l’expert a indiqué que l’Algérie a commencé à appliquer les nouvelles mesures du confinement sanitaire il y a peu. Faisant référence à l’adaptation des horaires de confinement partiel dans quelques wilayas qui a eu lieu la semaine passée. 

Cela pour dire qu’un confinement total n’est pour l’instant pas envisagé. Ce dernier ne figure pas encore dans le calendrier du gouvernement. Et ce, puisque il est encore tôt pour savoir si les nouvelles mesures de confinement instaurées par le gouvernement ont donné leur fruit. Ainsi, sur ce point, le spécialiste voit les choses sous le même angle que plusieurs experts. Pour mémoire, le chef de service des maladies infectieuses à l’EPH de Boufarikle, Dr Mohamed Yousfi et le professeur Ryad Mehyaoui ont indiqué qu’il n’est pas encore temps de juger l’efficacité desdites mesures.

L’Algérie durcira et renforcera encore les mesures si la situation le nécessite

De jour en jour en Algérie, le nombre de contaminations au Coronavirus augmente, faisant passer le pays pour un champion qui continue à battre des records en la matière. Et le président de l’Agence nationale de sécurité, Pr. Kamel Sanhadji n’en pense pas moins. Ce dernier estime que le nombre des cas continuera encore à augmenter dans les semaines à venir. Toutefois, il a tenu à souligner que cette flambée est loin d’être une deuxième vague en Algérie. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le quotidien généraliste Ennahar dans son édition du 20 novembre 2020. 

Scientifiquement parlant, aux yeux de l’expert, ce ne sont que des hausses consécutives. Cependant, ces dernières ne sont pas loin des alertes. Pour cela, le chercheur invite les Algériens à ne pas relâcher les efforts. Cette flambée ne se calmera qu’avec le respect des mesures de prévention contre le Coronavirus, précise-t-il. Dans le même sillage, Sanhadji a tenu à indiquer que l’Algérie pourrait recourir à un durcissement des restrictions si la situation le nécessite. 

Ainsi, si l’on en croit, l’Algérie durcira les mesures de confinement dans le cas où le pays confrontera à un bilan très alarmant. Pour rappel, selon le dernier bilan, l’Algérie a franchi la barre des 70 mille cas confirmés de contamination au nouveau Coronavirus depuis le début de l’épidémie. Faisant, de ce fait, tourner les hôpitaux algériens à plein. Par ailleurs, ce virus ravageur a fait jusqu’à présent, 2.224 pertes de vie.

Article recommandé :  Déconfinement en Algérie : Levée de la mise en congé exceptionnel

Équipe d’Algérie : Belmadi a trouvé le concurrent de Bensebaini ?

Article précédent

Ouverture des frontières et reprise des vols en Algérie : Belmeddah s’exprime

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.