Algérie

Confinement en Algérie : Voici les décisions prises par Tebboune

1
confinement Algérie tebboune
S'abonner :

AlgérieÀ la lumière de la récente recrudescence du nombre de contaminations au Coronavirus, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé ce 09 juillet une séance de travail consacrée à la situation sanitaire dans le pays, durcissant à l’occasion les dispositifs du confinement sanitaire.

En effet, selon un communiqué rendu public par la Présidence de la République; le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a présidé, ce 09 juillet, une séance de travail consacrée à l’étude de l’évolution de la situation du Coronavirus en Algérie, mettant à jour les mesures de confinement dans 29 wilayas. Cependant, neuf (9) dispositions ont été décidées à l’issue de cette réunion.

En premier, le président s’est dit soulagé de l’augmentation des cas rétablis; avec une stabilisation du nombre de décès à moins de dix. Toutefois, il a exprimé son inquiétude face au nombre croissant des cas d’infections au Coronavirus. Ce qui a provoqué la saturation des structures sanitaires dans plusieurs wilayas. Tebboune n’a cependant pas omis de signaler que ce contexte exceptionnel que traverse l’Algérie requiert une responsabilité collective portant sur le bien de tous. 

Allant du gouvernement aux gestionnaires locaux; aux citoyens; dont beaucoup n’observent pas les gestes barrières anti-Coronavirus. En effet, certains s’obstinent; négligeant les consignes préventives. Par ailleurs, le Président Tebboune a ordonné la révision de la stratégie de communication basée sur la simple énonciation des chiffres. Dans le même contexte, le premier magistrat du pays a réitéré; ses instructions de durcissement des sanctions à l’encontre des contrevenants.

Voici les 9 mesures de lutte contre le Coronavirus, exposées par Tebboune

Ainsi, en présence de plusieurs hauts fonctionnaires ayant pris part à cette réunion; il a été convenu de : 

  • Garantir une assurance spéciale, à la charge de l’État; en faveur de tous les médecins et professionnels de la santé publique; directement concernés par la lutte contre la contagion du Covid-19.
  • Autoriser l’ensemble des laboratoires, publics et privés; à effectuer les analyses de dépistage de cette fameuse pneumonie virale. Ceci dans l’optique de réduire la pression sur l’Institut Pasteur d’Alger (IPA) et ses annexes dans toutes les wilayas.
  • Impliquer les comités de quartiers et les associations de la société civile dans les initiatives des walis pour l’encadrement des citoyens.
  • Octroyer aux walis toutes les prérogatives nécessaires concernant la gestion au niveau local des moyens disponibles pour une exploitation optimale.
  • Consolidation des stocks permanents des tests de dépistage; et d’oxygène médical; contrôlant quotidiennement leur disponibilité au niveau de chaque wilaya.
  • Interdire la circulation routière; y compris celle des véhicules particuliers; à destination et en provenance des wilayas les plus affectées par le Coronavirus dans le pays. Pour une durée d’une semaine; et ce à partir de ce 10 juillet 2020.
  • Suspendre, à compter de ce vendredi, tous les moyens de transports urbains; publics et privés. Ceci uniquement durant les week-ends au niveau de ces 29 wilayas.
  • Désinfection des rues, des lieux publics et des marchés, plusieurs fois par jour.
  • Réquisition des médecins exerçant dans des hôpitaux et entreprises en arrêt d’activité; en échange d’une compensation financière, si nécessaire.
Article recommandé :  Coronavirus Algérie : Le bilan s'alourdit ce 29 juillet (614 cas)

Ouverture des frontières avec l’Algérie : La Grèce est favorable

Article précédent

Aïd El Kebir en Algérie : Interdiction de la vente de moutons dans trois communes

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mellah hocine

Sont ils conscients des situations désastreuses de certains hôpitaux où des malades ne trouvent même pas de lit . Une gestion chaotique de ces établissements hospitaliers censés être des lieux de rétablissement au lieu d’être des mouroirs. Même les morts , ils n’arrivent pas à les gérer, lorsqu’on livre des cercueils ne contenant pas le parent décédé , que reste t il , Mr le Président ? Un grand netoyage est indispensable afin d’assainir les lieux. La conscience n’est qu’un vain mot , lorsque des Directeurs sont honnis par l’ensemble du personnel , il ne reste plus de structure sanitaire.… Lire la suite »