Automobile

Confinement en Algérie : Fermeture des marchés de voitures d’occasions

0
Confinement Algérie marchés voitures
S'abonner :

Algérie – Le premier ministre Abdelaziz Djerad a annoncé hier, le 15 novembre dernier, dans un communiqué officiel, l’élargissement des mesures de confinement et la fermeture des marchés de voitures d’occasions.

En effet, en plein milieu de la deuxième vague qui frappe le pays de plein fouet ces derniers jours, le gouvernement s’inquiète et décide d’agir en prenant des mesures plus strictes. C’est dans ce cadre que le premier ministre Abdelaziz Djerad, s’est exprimé et a déclaré lors d’un communiqué officiel publié le 15 novembre dernier, le prolongement du confinement et la fermeture des marchés de voitures d’occasions sur l’ensemble du territoire d’Algérie; a-t-on pu relever du média arabophone Ennahar Online.

Cependant le communiqué parle également d’autres mesures à respecter, on pourra notamment citer : la fermeture des parcs de loisirs; les plages et les maisons de jeunes et ce, pendant une période de 15 jours, en plus de fermer les salles de sport, les centres multisports et culturels; a-t-on relevé du même média.

Après la fermeture de différents commerces et le marché automobile; va-t-on avoir le droit à d’autres mesures plus strictes ?

Le bilan des contaminations au Coronavirus est toujours plus lourd, car rappelons-le; le Comité du suivi de l’évolution du Covid-19 a enregistré hier, le 15 novembre dernier, 860 nouveaux cas contaminés. La grande question que tous les algériens se posent est : est ce qu’il y aura d’autres mesures sanitaires plus sévères ?

Pour rappel, La SNTE, syndicat national des travailleurs de l’éducation, a demandé par le biais d’un communiqué, la fermeture des écoles. Car selon eux, il est évident que les établissements scolaires peinent à appliquer le protocole sanitaire. C’est pourquoi ce dernier explique qu’il est nécessaire de fermer les écoles au cas où le nombre de contaminations augmenterait.

D’autre part, Mohamed Belhocine déclare qu’il n’est pas nécessaire de paralyser l’activité économique et sociale du pays avec un confinement général; a-t-on pu relever de l’entretien de Mohamed Belhocine publié sur le média francophone Liberté.

En attendant d’autres mesures, le premier ministre Abdelaziz Djerad a annoncé lors de son communiqué du 15 novembre dernier; la décision d’appliquer un confinement partiel sur 32 wilayas qu’il juge les plus touchées; a-t-on pu rapporter de notre source Ennahar Online.

Article recommandé :  Algérie : Pas plus de deux marques par concessionnaire automobile

Voir le match Algérie Zimbabwe en direct : Les chaînes de diffusion

Article précédent

Reprise des vols de rapatriement vers l’Algérie : Ce que dit Amira Slim

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.