AccueilÉconomieÉnergieLa Commission de Bruxelles approuve l’acheminement de ce produit algérien en Europe

La Commission de Bruxelles approuve l’acheminement de ce produit algérien en Europe

Énergie – La Commission de Bruxelles donne le feu vert pour le transfert d’un produit algérien vers l’Europe. Vous êtes curieux de savoir de quoi s’agit-il ? Ne bougez pas alors ! Dzair Daily rapporte pour vous l’ensemble des détails sur ce sujet dans son édition du dimanche 16 octobre 2022. 

En effet, la Commission européenne de Bruxelles a approuvé l’acheminement d’un produit algérien en Europe. C’est ce qui ressort d’un communiqué qu’elle a publié, vendredi dernier, sur son site officiel. Il a été repris par le quotidien généraliste arabophone Echorouk. On vous en dit plus dans les lignes qui suivent. 

Dans le détail, la commission susmentionnée a donné son feu vert au partenariat entre la société italienne d’hydrocarbures, Eni, et l’entreprise de transport de gaz naturel, Snam. Celui portant l’exploitation du gazoduc entre l’Algérie et l’Italie. Ce dernier est connu sous le nom du gazoduc Enrico Mattei (Transmed).

En plus du gaz, cette collaboration consiste notamment à transporter de l’hydrogène vert depuis l’Algérie vers l’Italie. Et cela, à travers une nouvelle société nommée NewCo. Selon les précisions de la susdite source médiatique, cet accord ne soulève aucun problème de concurrence. 

Il convient de noter que la société Eni a cédé sa participation dans le gazoduc reliant les deux pays surnommés. Soit plus précisément dans la partie de transit du territoire tunisien TTPC. En plus de celle qui coupe la mer de la Tunisie à Marsala del Vallo en Sicile, TMPC. La participation est estimée à 49,9 % d’une valeur de 385 millions d’euros. 

Cela, en faveur de la société NewCo qui détiendra par la suite une participation de 50,1 %. Tandis que le reste des participations revient à l’entreprise Snam. Soit un pourcentage de 49,9 %. Ce n’est pas tout ! Retrouvez la suite des détails dans la deuxième partie de cet article. 

Transfert de l’hydrogène vert depuis l’Algérie vers l’Italie : voici plus de détails

Selon la même source, le partenariat en question vise à sécuriser l’approvisionnement en gaz naturel de l’Italie. Il tend notamment à promouvoir les initiatives de développement potentielles dans la chaîne de valeur de l’hydrogène en provenance de l’Afrique du Nord.

Il vise en outre à produire de l’hydrogène propre en Algérie pour le transférer vers l’Italie et l’Europe. Cela, via le gazoduc de transit passant par la mer Méditerranée à travers le territoire tunisien. Il fera de l’Algérie un centre mondial de production d’hydrogène propre.

Sachant que le territoire algérien peut allouer 25 % de la capacité de transport du gazoduc Algérie-Tunisie-Italie pour acheminer l’hydrogène vert propreSoit depuis le sud du pays vers le continent européen. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes