Commerce Algérie Espagne : après une paralysie de 50 jours, les choses reviennent à la normale

Géopolitique – L’Algérie lève les restrictions sur les opérations de commerce extérieur de et vers l’Espagne, après 50 jours de gel. Dzair Daily relate pour vous tous les détails à ce sujet ce samedi 30 juillet 2022.

En effet, en début juin, les autorités algériennes ont décidé de suspendre le Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération, qui liait Alger à Madrid. Suite à cela, les opérations de commerce extérieur entre l’Algérie et l’Espagne ont été gelées, à l’exception du gaz. Cependant, moins de deux mois après, le gouvernement algérien a décidé de lever les mesures du gel.

Effectivement, la relation entre l’Algérie et l’Espagne s’est vue dernièrement alimentée par une tension. Pour cause, le revirement du gouvernement de Pedro Sànchez sur la question du Sahara occidental. Le premier ministre espagnol avait ainsi déclaré, en mars dernier, soutenir la position marocaine sur la question sahraouie. 

Contestant les déclarations du Premier ministre espagnol, l’Algérie avait annoncé, le 8 juin dernier, la suspension du Traité d’amitié avec l’Espagne signé en 2002. Par la même occasion, l’Association des banques et établissements financiers d’Algérie (ABEF) a ordonné à ses adhérents de geler les domiciliations bancaires. Celles liées aux opérations de commerce extérieur depuis et à destination de l’Espagne.

Échanges commerciaux avec l’Espagne : l’Algérie change de plan !

Alors que le conflit entre l’Algérie et l’Espagne persiste, la suspension du commerce extérieur avec le territoire espagnol a impacté les activités des entreprises. De ce fait et après une arrêt qui a duré cinquante (50) jours, l’Algérie a décidé de lever ses restrictions. Dans un nouveau communiqué, il a été annoncé que « ces mesures de gel ne sont plus de mise ».

C’est l’Association des banques et établissements financiers d’Algérie (ABEF) qui l’a signé et rendu publique ce jeudi 28 juillet. En outre, le même document fait état d’un déblocage des opérations bancaires avec l’Espagne.

Le susdit établissement, considéré comme la tutelle des banques activant dans le pays, a précisé que cette décision est survenue suite à une évaluation des conséquences dues au gel des échanges commerciaux avec Madrid.

commerce algérie espagne

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes