AccueilSociété et CultureSociétéUn commerçant arrêté à l’aéroport d'Alger : 50.000 euros et 5.000 dollars...

Un commerçant arrêté à l’aéroport d’Alger : 50.000 euros et 5.000 dollars saisis

Algérie – Un commerçant a été arrêté à l’aéroport d’Alger alors qu’il transportait une importante somme d’argent dans ses bagages. Retrouvez dans la suite de cet article du 31 août 2022 plus de détails sur cette affaire.

En effet, la police des frontières de l’aéroport d’Alger a arrêté un commerçant qui tentait de faire fuir 50.000 euros et 5.000 dollars dans ses bagages. Cela, alors qu’il devait prendre un vol à destination de la Turquie. La police a alors arrêté l’homme âgé d’une quarantaine d’années, et originaire de la wilaya de Tizi-Ouzou. Ce dernier a été présenté devant le Parquet du Tribunal de Dar el Beida.

Le mis en cause est poursuivi pour violation des lois sur le change et de la législation en vigueur sur les mouvements des capitaux vers et depuis l’étranger. Il a comparu aujourd’hui devant le juge. Et ce, conformément aux procédures de comparution immédiate. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien Ennahar.

Les rapports de police indiquent que le prévenu a été arrêté avec en sa possession une importante somme de devises fortes. Le montant a, en effet, été estimé à 50.000 euros et 5.000 dollars. Les services douaniers ont de suite confisqué les devises. Par ailleurs, le mis en cause a déclaré transporter de telles sommes pour s’acquitter du paiement d’une opération chirurgicale en Turquie. 

 Aéroport d’Alger : saisie de 50.000 euros et 5.000 dollars sur un voyageur

En outre, l’accusé a soumis son dossier médical aux enquêteurs. Cela, afin de se disculper des accusations portées contre lui. Il a clamé son innocence et plaidé pour sa libération, afin qu’il puisse rejoindre la Turquie. Ce pays où son intervention chirurgicale est programmée dans quelques jours.

De son côté, le procureur de la République près le tribunal de Dar El Beida a requis une peine d’emprisonnement d’une année. Celle-ci assortie d’une amende d’un montant équivalent à celui que la douane a confisqué au mis en cause. Cela, au niveau de l’aéroport international Houari Boumediène d’Alger.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes