Voici comment l’Algérie a perdu 5 milliards de dollars (vidéo)

Algérie – Il semble que notre pays ait perdu près de cinq (05) milliards de dollars en l’espace de quelques années seulement. On vous en dit plus, ce 31 octobre 2021.

Le ministre des Finances s’est manifesté samedi. Cela dans le cadre de la journée mondiale de l’épargne qui a eu lieu, hier, au niveau du Centre international de conférences, Abdelatif Rahal (Alger). En outre, il a été question lors de cet événement d’aborder plusieurs sujets relatifs à la situation économique nationale. Sachant que le ministre s’est prononcé sur la somme conséquente de cinq milliards de dollars qu’aurait perdu l’Algérie.

Et ce, durant une période qui va de 2004 à l’année courante 2021. Pour les intéressés, Dzair Daily vous livre, ce dimanche 31 octobre 2021, plus de détails à cet égard. En sus, le Premier ministre algérien a tenu d’abord à souligner que le système d’assurance national est parmi les plus faibles systèmes au niveau continental (africain). 

Sachant que la culture de l’assurance doit normalement être ancrée au niveau d’une population. Et ce, afin d’améliorer l’inclusion financière du pays, souligne le même intervenant. D’une autre part, le premier responsable des finances en Algérie a confié que notre pays avait dû dépenser ce qui équivaudrait à cinq (05) millions de dollars.

Et ce, afin de réparer les dégâts des catastrophes naturelles qu’a connues l’Algérie depuis 2004. Ce qui est une somme conséquente et très coûteuse déduite du Trésor public. Selon le même responsable, c’est en grande partie à cause de l’absence d’une culture assurantielle que ce montant est aussi important. Pour les curieux, on vous laisse les propos d’Aïmene Benabderrahmane dans la vidéo, juste ci-dessous. 

Comment récupérer l’argent du marché noir ?

Dans un tout autre sujet, le Premier ministre s’est également exprimé, pendant ledit événement, à propos de l’argent qui circule au niveau du marché noir. À cet égard, le responsable a déclaré qu’il faudrait que les banques aient une réelle volonté à changer les choses. Étant donné que ces dernières sont un des moyens les plus efficaces pour récupérer cet argent.

Et ce, en commercialisant des produits attractifs aux clients. En plus de créer un lien de confiance avec ces derniers. Ce qui encouragerait les citoyens à épargner dans les établissements bancaires. Et par conséquent, à absorber la masse monétaire présente sur le marché noir, c’est-à-dire bancariser l’argent de l’informel.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes