AccueilPolitiqueNationComité algéro-français de haut niveau : voici comment s’est passée l’ouverture des...

Comité algéro-français de haut niveau : voici comment s’est passée l’ouverture des travaux (vidéo)

Algérie – Dans cette édition du lundi 10 octobre 2022, Dzair Daily rapporte pour vous les principaux points retenus de l’ouverture des travaux de la 5ème session du comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) algéro-français. Ne bougez pas ! 

L’Algérie a accueilli, ce dimanche, la 5ème session du comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) algéro-français. En effet, cette dernière s’est déroulée à Alger. Et ce, avec la participation de plusieurs responsables et ministres des deux pays. C’est en tout cas ce qu’on a pu constater sur la vidéo publiée par El Hayat TV sur sa page Youtube.

Si vous êtes intéressés de connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. Il convient de rappeler qu’une délégation impressionnante française de 16 ministres a débarqué, ce dimanche 9 octobre, en Algérie, dont la première ministre Élisabeth Borne. Et ce, pour renforcer les relations bilatérales entre les deux pays. 

Par ailleurs, c’est le premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, qui a supervisé cette rencontre algéro-française. Ce dernier a notamment souligné plusieurs points et intérêts communs entre les deux pays. Retrouvez tout ce que vous devez savoir à ce propos dans la deuxième partie de cet article.

CIHN algéro-français : voici les principaux points de cette réunion

Comme nous l’avons cité plus haut, une délégation française de haut niveau a débarqué en Algérie. Et ce, pour la 5ème session du CIHN algéro-français. Cela, afin de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays. Selon ledit responsable algérien, cette dernière intervient dans le cadre du renforcement de plusieurs affaires liées entre les deux pays. 

Benabderrahmane a en outre souligné plusieurs dossiers dont l’Algérie souhaiterait régler dans les plus brefs délais. À savoir, l’immigration, le visa et plusieurs dossiers liés à l’histoire de l’Algérie, dont la récupération des archives. En sus, le même responsable a exprimé son soulagement pour la nature des relations existantes entre les deux pays.

Cela, dans les secteurs éducatifs, culturels, scientifiques et techniques. Soulignant que les deux parties doivent renforcer ces derniers en vue de créer et d’améliorer d’éventuelles relations et partenariats dans tous les domaines. Le premier ministre a également appelé ses collaborateurs français à investir en Algérie, surtout après les nouvelles améliorations de la loi sur l’investissement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes