AccueilÉconomieAutomobileCombien payer pour importer une voiture en Algérie avec passeport ? La...

Combien payer pour importer une voiture en Algérie avec passeport ? La douane répond

Automobile – Suite à la décision de la réautorisation d’importation de véhicules d’occasion par les particuliers, découvrez les frais de dédouanement d’une voiture en Algérie, avec passeport, estimés par les services de la douane. Dzair Daily vous en dit plus ce dimanche 23 octobre 2022.

En effet, l’actualité ne parle que de ça ! Le marché automobile connaît un  changement après s’être heurté à une crise pendant plusieurs années. Pour leur plus grand bonheur, les Algériens pourront très prochainement importer des véhicules de moins de 3 ans. Suite à cela, les services de la douane ont estimé les frais de cette mesure d’importation d’une voiture en Algérie avec un passeport.

Effectivement, le gouvernement algérien a rouvert la voie à l’importation d’engins à quatre roues pour les particuliers. Cela après que le secteur automobile a connu une crise sans précédent.

Toutefois, bien que cette décision fasse des heureux, des interrogations se posent. Elles tournent autour des frais de l’acquisition de ces automobiles importées depuis l’étranger. Autrement dit, si le prix de revient du modèle choisi rentre dans le budget du citoyen. Il convient de rappeler que les Algériens pourront acquérir un véhicule de moins de 3 ans par leurs propres moyens.

Et cela, uniquement pour un usage personnel et non pas à finalité commerciale. Alors, combien reviennent les coûts d’une voiture importée depuis le marché étranger ? Quelles sont les taxes qui s’imposent aux particuliers ? Découvrez les réponses à ces questions dans la deuxième partie du présent article.

Retour de l’importation de voitures en Algérie : la douane explique l’opération

En effet, pour répondre aux interrogations des citoyens, les services de la douane algérienne ont expliqué les étapes à suivre pour acquérir un véhicule avec passeport depuis l’étranger. S’exprimant au micro du média Dz News TV, les autorités chargées du contrôle des frontières de l’Algérie ont livré des précisions. 

Ainsi, pour une simulation d’une opération d’importation de voiture depuis l’étranger, la responsable de dédouanement des véhicules au niveau du port d’Alger a révélé que des frais supplémentaires s’imposent au particulier. L’acheteur doit alors opter pour le modèle 846 attestant qu’il a payé la totalité des droits de douane et les taxes pour l’importation d’un véhicule.

Afin d’obtenir ce formulaire de dédouanement pour l’immatriculation du véhicule importé, le citoyen doit acquitter de 19 % de la TVA. En plus de 2 % de la TCA (taxe sur chiffre d’affaires). Celle-ci, souligne une responsable, varie selon le type et la cylindrée du moteur de la voiture. 

Pour la quittance, l’acheteur doit débourser 250.000 DZD, en plus du dédouanement qui varie entre 800.000 et 850.000 DZD en fonction de sa valeur. Comptant les frais généraux, la douane estime l’importation du véhicule en Algérie à 39 % de sa valeur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes