19.8 C
Alger
19.8 C
Alger
mardi, 25 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileCode de la route en Algérie : cette infraction méconnue est punie...

Code de la route en Algérie : cette infraction méconnue est punie par une amende allant de 4.000 à 8.000 DA

Publié le

- Publicité -

Automobile – Une amende allant de 4.000 à 8.000 DA est réservée à cette infraction peu connue au code de la route en Algérie. On la dévoile pour vous dans la suite de cette nouvelle édition. Ne bougez pas ! 

En effet, le non-respect des règles routières est un délit puni par la loi. Mais, bien qu’il existe des textes précisant les sanctions, certaines infractions restent peu connues. De ce fait, les services de la Gendarmerie nationale ont tenu à rappeler les conducteurs en Algérie contre une infraction au code de la route qui pourrait leur coûter une amende entre 4.000 et 8.000 dinars algériens. 

Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de ce passage du mardi 7 mars 2023. Effectivement, l’organisme en question se manifeste souvent sur les réseaux sociaux afin de rappeler les usagers de la route sur la réglementation en vigueur. Ce mardi, les services de la GN ont publié un poste à l’adresse des motocyclistes.

- Publicité -

Rouler à deux à moto : la GN explique la loi

À travers sa page sur le réseau social au logo bicolore, « Tariki », la GN a averti les motards contre une contravention routière. À savoir, rouler à deux à moto sans fixer un siège et des repose-pieds. La présence d’un passager influe bien entendu sur le comportement dynamique de la moto. Il est alors indispensable de fixer solidement les équipements susmentionnés. Et ce, afin que la moindre petite balade ne se transforme pas en mésaventure pouvant aller jusqu’à la mort.

En outre, les services susmentionnés ont indiqué qu’il est obligatoire de fixer un siège avec harnais pour transporter un enfant de moins de cinq (5) ans. La transgression de ces mesures est punie par l’article 04 de la loi du 10 juillet 1988. En plus de l’article 453 du code pénal modifié et complété.

 Ainsi, l’absence d’un siège et des repose-pieds est une infraction passible d’une amende allant de 4.000 jusqu’à 8.000 dinars algériens. Elle peut conduire aussi à cinq (5) jours de prison. C’est ce qu’a indiqué la Gendarmerie nationale sur sa page Facebook.

- Publicité -

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -