CNAS et CASNOS Algérie : pénalités de retard dans le versement des cotisations sociales annulées

Algérie – Suppression des pénalités résultant du versement tardif des cotisations sociales auprès de la CNAS et de la CASNOS. Apprenez tout ce lundi 23 août 2021.

La réunion périodique du Conseil des ministres s’est tenue hier dimanche sous la présidence du chef de l’État. On évoque à cet effet l’annulation des pénalités versées à la CNAS et CASNOS qui résultent du retard de versement des cotisations sociales en Algérie. Le communiqué est disponible sur la page Facebook officiel de la Présidence de la république.

En effet, ces dernières touchent plus de 760 552 salariés, d’après ledit communiqué. Par ailleurs, le Conseil encourage la participation aux caisses de sécurité sociale afin de préserver le tissu économique. On parle par ailleurs de la CNAS et la CASNOS.

En outre, y a eu la présentation d’un projet de loi devant le gouvernement. Ce dernier institue une allocation de chômage. Cela s’ajoute aux formules d’allocation de chômage approuvées dans d’autres secteurs.

Conseil des ministres : les autres déclarations à retenir

Lors de cette réunion périodique, le président Abdelmadjid Tebboune a soulevé plusieurs points. Du côté de l’industrie pharmaceutique, le chef de l’État a insisté sur divers volets. On cite à cet égard, la nécessité d’accélérer le projet de production de vaccins en Algérie.

D’autre part, Tebboune a chargé Sonatrach de l’acquisition de camions de transport d’oxygène. Et ce, en prévision d’une augmentation de la production. En effet, cette dernière atteindra 800 000 litres par jour au cours des six premiers mois de l’année prochaine.

Pour ce qui est du marché du médicament, le responsable a souligné la nécessité d’accorder une grande importance à sa régulation. On parle notamment de la surveillance et le respect des normes de qualité. Et ce, lors du processus de production, y compris pour les compléments alimentaires.

Enfin, Abdelmadjid Tebboune a appelé à relancer et promouvoir le laboratoire pharmaceutique Saidal. Cette démarche s’inscrit dans le but de hisser le laboratoire au rôle de pionnier. Et cela, pas seulement sur le marché national, mais également le marché africain.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes