23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieChute du prix du baril de pétrole à cause de la crise...

Chute du prix du baril de pétrole à cause de la crise du Covid-19

Publié le

- Publicité -

Énergie – À peine trois jours après sa hausse, le voilà qu’il rechute à cause de la Covid-19. Il s’agit en effet du prix du baril de pétrole. Retrouvez ci-dessous les détails de ces fluctuations, ce 21 août 2021. 

La crise sanitaire de la Covid-19 continue d’affecter l’économie. C’est le cas notamment du prix du baril du pétrole qui a aussitôt augmenté, sa baisse est annoncée à nouveau, rapporte El Watan, aujourd’hui. Cette baisse équivaut à plus de 5 %. Effectivement, avec le renforcement des mesures sanitaires dans les pays fortement exposés au virus de la Covid-19. 

Par conséquent, l’accélération de la transmission du variant Delta réduit les demandes de carburant, précise la même source. Bien que le marché de l’Or noir a pu résister pendant ces durs moments de crises, on note une tendance à la baisse du côté des contrats à terme Brent. Alors le cours de ce dernier a atteint les 65.04 dollars aujourd’hui selon Boursorama. Soit une diminution de 2.28 %.

- Publicité -

L’inquiétude à l’égard du variant Delta a de grandes répercussions sur l’économie mondiale 

La recrudescence des infections engendrés par le variant Delta du coronavirus est effectivement anxiogène pour le grand public mais aussi pour les investisseurs. Dans ce sillage, Capital relate les propos de Avtar Sandu, analyste de Phillip Futures, particulièrement en Asie. Le spécialiste explique que les autorités chinoises poursuivent avec les restrictions en raison de l’augmentation des cas de Covid-19 enregistrés.

La baisse des prix est donc évidente. Puisque le pays par excellence demandeur de pétrole a diminué sa consommation. Comme le rappelle la source précitée, Pékin est non seulement le deuxième consommateur mais aussi le premier importateur de brut au monde.

Maintenant pour ce qui est des États-Unis qui est le premier consommateur de brut, ce dernier a fait part ce mercredi d’une hausse de ses stocks d’essence la semaine écoulée. Cela ne présage donc rien de bon pour la demande. Toujours selon le magazine spécialisé en économie. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -