AccueilSociété et CultureSociétéLe cheikh d’Al Azhar nomme pour la 1ʳᵉ fois une femme conseillère...

Le cheikh d’Al Azhar nomme pour la 1ʳᵉ fois une femme conseillère et l’Algérie est son pays natal

Actualité – Une femme originaire de l’Algérie se nomme conseillère du cheikh de la mosquée Al-Azhar, Dr Ahmed Al-Tayeb, une première ! Nous vous livrons tous les détails liés à ce sujet dans les quelques lignes qui suivent.

En effet, le cheikh d’Al-Azhar, l’une des plus anciennes mosquées au Caire, a dernièrement annoncé une nouvelle hors du commun. Dans le détail, le cheikh de ladite mosquée, qui représente également le siège de l’université islamique portant le même nom, Al-Azhar, a en fait désigné une femme native de l’Algérie en tant que sa conseillère.

Vous désirez en savoir davantage à ce sujet ? Vous tombez pile au bon endroit ! L’équipe Dzair Daily vous dévoile tout, sur cette femme, dans ce nouveau numéro du 24 septembre 2022. À ce propos, il sied de noter que cette nomination a fait couler beaucoup d’encre. D’autant plus que ce poste a, depuis toujours, été réservé à la gent masculine.

Cette affectation a d’ailleurs fait la Une de nombreux médias, à l’instar du quotidien arabophone Echorouk. Ce dernier précise que le poste de conseillère du cheikh d’Al Azhar a été affecté à une jeune femme d’origine algérienne et qui répond au nom de Nahla Al-Saeedi. Notons, par la même occasion, qu’il s’agit belle et bien d’une première de l’histoire qu’une femme se voit octroyer une telle mission.

Petit aperçu sur Nahla Al Saeedi, la conseillère du cheikh d’Al Azhar

Comme cité auparavant, la conseillère actuelle du cheikh d’Al Azhar est née en Algérie. Conformément aux informations du média susvisé, Nahla Al-Saeedi a vécu quatre (4) ans dans son pays natal. Son père s’était rendu en tant qu’envoyé de la mosquée d’Al Azhar pour répandre l’islam sur le territoire algérien.

Quant à son cursus scolaire, la même source indique que Nahla Al-Saeedi est diplômée de l’Université Al-Azhar en 1996, en littérature arabe. La jeune femme a ensuite réussi, en 2001, à décrocher un magistère en rhétorique et critique. Cela, avant d’obtenir un doctorat dans la même spécialité en 2004.

Pour sa carrière, Nahla Al-Saeedi a évolué du poste d’assistante à professeur puis devenue docteur. Désormais, celle-ci occupe deux postes, à savoir, doyenne de la Faculté des sciences islamiques pour les expatriés. Mais aussi, la brillante femme deviendra conseillère du cheikh d’Al Azhar.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes