AccueilÉconomieDevise AlgérieChange euro dinar : vers la flambée du square à cause des...

Change euro dinar : vers la flambée du square à cause des voitures d’occasion ?

Algérie – Avec le retour de l’importation des voitures d’occasion qui arrive à grands pas, de nombreux spécialistes s’attendent à la flambée, dans les jours à venir, des devises au niveau du Square Port-Saïd.

Après une pause qui a duré plusieurs années, le secteur automobile va reprendre du poil de la bête. Ce qui fera, pour sûr, un plus grand bien à l’économie nationale. Il s’agit précisément de la décision relative à l’autorisation d’importer des voitures de moins de trois ans depuis l’étranger. De nombreux économistes ce sont d’ailleurs exprimés à cet égard et anticipent une flambée des devises au niveau du Square à cause des voitures d’occasion.

Parmi eux, le spécialiste en finance et en économie Nabil Djemââ. Dans le détail, l’intervenant s’est prononcé à l’issue d’une émission diffusée sur la chaîne Echorouk News. Il a alors confié, que pour sa part, la valeur des monnaies fortes allait inévitablement connaître, dans les prochains jours, une montée considérable au niveau du marché informel (Square Port-Saïd).

Un phénomène économique qui ne servira pas la monnaie nationale en contribuant justement à la chute de cette dernière sur le marché noir. Le spécialiste lie la potentielle montée des monnaies étrangères à l’éventuelle hausse de la demande que va connaître les devises fortes. C’est en tout cas ce que rapporte le site spécialisé Sayarat Live.

Effectivement, le retour de l’importation des voitures utilisées principalement depuis l’Europe, va favoriser et encourager les citoyens algériens à acheter l’Euro. Cela au niveau du marché informel. Et pour cause, les banques algériennes ne permettent pas, actuellement, d’échanger de grandes sommes d’argent en devise.

Importation des voitures d’occasion en Algérie : les propositions de Nabil Djemââ

Ainsi, et selon ce qu’a confié Nabil Djemââ, l’importation des voitures d’occasion contribuera à une chute évidente du Dinar Algérien (DZD). L’expert ne s’arrête, toutefois, pas à ce simple constat. Il s’est montré pragmatique en proposant plusieurs solutions afin de garantir une meilleure organisation concernant cette activité.

En effet, Nabil Djemââ a donc suggéré de nombreuses options. Parmi elles, mettre en place un « couloir vert ». C’est-à-dire un passage conçu spécialement pour l’importation des voitures de moins de trois (03) ans. Ce qui permettra, entre autres, à éviter aux personnes concernées d’attendre plusieurs jours afin de récupérer leur bien. Avec cette résolution, les voitures importées pourront sortir du port en l’espace de 48 h seulement.

Ce n’est pas tout. Le même intervenant a tenu aussi à mettre en garde sur le trafic des voitures. Effectivement, et à l’époque où l’importation des voitures d’occasion était autorisée, plusieurs citoyens et entreprises ont été accusés de magouilles. Cela en important des voitures qui avaient plus de cinq ou sept ans et en les faisant passer pour des véhicules qui ont moins de trois (03) ans. C’est ce don a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes