AccueilActualitéAlgérieCHAN 2022 : le petit-fils de Mandela affiche son soutien à l'Algérie...

CHAN 2022 : le petit-fils de Mandela affiche son soutien à l’Algérie sur la question du Sahara occidental

Algérie – Invité à faire part de sa présence à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du CHAN 2022 dans la nouvelle enceinte sportive portant le nom de son grand-père, le petit-fils de Nelson Mandela s’est penché du côté de l’Algérie en soutenant la question du Sahara occidental.

Le débat autour de l’autonomie du Sahara occidental est loin d’être fini ! Alors que plusieurs États se sont manifestés pour revendiquer un pays indépendant, d’autres en revanche se sont penchés du côté du Maroc. De son côté, le petit-fils du défunt dirigeant Nelson Mandela n’a pas hésité à soutenir l’Algérie sur la question du Sahara occidental. Et ce, lors de son discours à l’occasion du coup d’envoi du CHAN 2022.

Effectivement, quelques minutes avant le lancement du premier match opposant l’Algérie à la Libye, se tenait la cérémonie d’ouverture de la grande messe continentale footballistique. Mettant les petits plats dans les grands, le pays hôte n’a pas lésiné sur les moyens en invitant des célébrités mondialement connues. Notamment Zwelivelile Mandela. Le petit-fils de Madiba, très connu sous le nom de Nelson Mandela, qui a donné son nom au stade.

Répondant à l’invitation de l’Algérie, le Sud-africain a été convié à tenir quelques mots. Devant le peuple algérien, le descendant de l’homme d’État a tenu un discours enflammé en se pendant du côté de son pays de cœur. Soutenant ainsi, à la fois la cause palestinienne et la lutte du peuple sahraoui pour la libération du Sahara occidental.

Zwelivelile Mandela scande le chant de libération et enchante les Algériens

En effet, suivant les pas de son grand-père, Zwelivelile Mandela s’est, à son tour, engagé à soutenir les deux pays qui se battent pour leur indépendance. Le petit-fils du dirigeant sud-africain a affirmé que l’Algérie occupe une place particulière au cœur du peuple sud-africain en tant qu’un allié stratégique sur le Vieux continent. Et particulièrement dans sa lutte palestinienne et pour la libération du Sahara occidental.

Incarnant le rôle du père de la nation sud-africaine, le descendant direct de Nelson Mandela a fini son discours par quelques mots puissants. « Rappelons-nous que Madiba a dit : Notre liberté ne sera pas complète tant que la Palestine ne sera pas indépendante. Nous nous levons ensemble pour nous battre pour l’indépendance de la Palestine. Free Palestine ! », a alors scandé Zwelivelile à plusieurs reprises devant un millier de spectateurs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici