Championnat d’Algérie : « un match a été vendu avec 850 millions », avoue Aoudia

Foot – L’ancien joueur de plusieurs clubs algériens, Mohamed Amine Aoudia, évoque le sujet des matchs truqués dans le championnat d’Algérie sur un plateau télé. On vous dit plus à ce propos juste en bas.

Le dossier des matchs arrangés dans le championnat national refait surface à nouveau. En effet, Mohamed Amine Aoudia rouvre le sujet des matchs truqués (vendus) dans le championnat en Algérie. Cela lors de son passage, hier soir, dans l’émission « Week-end Story ». Cette dernière est diffusée sur la chaîne de télévision Echorouk News TV. L’ancien joueur international a révélé beaucoup de secrets. Retrouvez toute l’information ce samedi 04 décembre 2021.  

Au cours de ce rendez-vous télévisé, l’ex-attaquant de la JS Kabylie a pris part à une séance de questions/réponses avec un personnage masqué. Ce dernier l’a interrogé à propos d’une rumeur qui circulait à son sujet. « À ce que c’est vrai qu’Aoudia a participé à une rencontre arrangée contre une somme de 850 millions de centimes ? ». « Et combien tu as pris ? ». Des questions qui ont fait réagir le buteur algérien. 

C’est ce qu’on constate à travers les réponses de l’ancien joueur algérien. Il affirme d’abord qu’il n’a jamais participé à un match arrangé. Selon lui, depuis le début de sa carrière jusqu’à sa retraite, il a toujours été honnête de ce côté. Mais ce n’est pas tout, Aoudia n’écarte pas ce phénomène dans le football algérien. Et il affirme son existence. 

Mohamed Amine Aoudia : « Il y avait des matchs arrangés même sans argent » 

L’ancien attaquant de l’ES Sétif ne nie pas l’existence des rencontres arrangées entre les clubs du championnat algérien. D’après lui ce phénomène s’intensifie surtout en fin de saison. La période d’accession ou de relégation entre les divisions du football national. Aoudia déclare alors qu’il entend parler des supporters arranger des matchs. Cela pour sauver leurs clubs, particulièrement de la relégation. 

Cependant, quand le journaliste lui demande de donner un exemple qu’il a vécu, Mohamed Amine Aoudia a préféré garder le silence. Quoi qu’il en soit, l’attaquant algérien souligne que quand il sentait qu’il pouvait être sollicité pour arranger un rencontre, il éteignait carrément son téléphone et ne prenait pas d’appel. Pour lui, le football est un sport collectif, et s’il commence à divulguer des informations. Il touchera beaucoup de monde.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes