AccueilFootCDM : l’Algérien Hafid Derradji ne ménage pas l’équipe du Qatar

CDM : l’Algérien Hafid Derradji ne ménage pas l’équipe du Qatar

Foot – Le commentateur sportif algérien, Hafid Derradji, se prononce sévèrement au sujet de l’équipe du Qatar dans cette Coupe du monde (CDM 2022). Curieux de connaître les détails ? Restez branchés alors ! Dzair Daily vous dévoile tout dans ce numéro du dimanche 27 novembre 2022. 

En effet, l’Algérien Hafid Derradji s’est exprimé sur l’interprétation de l’équipe du Qatar durant ce Mondial (CDM 2022) organisé sur son territoire national. Et ce, à travers un article publié sur le quotidien arabophone Al Araby. Si vous voulez connaître les détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

Dans le détail, Derradji s’est prononcé sur le niveau qu’a présenté les Al-Annabi dans la CDM 2022. « Aussi impressionnante que fût la cérémonie d’ouverture et l’organisation qatarie, la performance de l’équipe qatarienne fut misérable et ses résultats étaient décevants », a-t-il écrit. Surtout durant son match d’ouverture contre l’Équateur. 

« L’équipe du Qatar a joué son premier match sans esprit et sans effort », a-t-il précisé. En revanche, Derradji a ajouté que les Al-Annabi ont présenté une meilleure performance contre le Sénégal. Mais ce dernier a fait preuve d’un niveau supérieur aux Qataris. Il convient de noter que le pays hôte est officiellement disqualifié après les deux défaites.

Selon les précisions du commentateur algérien, le Qatar devient la première équipe d’un pays organisateur à perdre le match d’ouverture. Notamment, la deuxième équipe à accueillir le tournoi et à être éliminée au premier tour, après la version sud-africaine en 2010. Ce n’est pas tout ! Restez branchés pour plus de détails. 

Disqualification du Qatar du Mondial 2022 : voici ce qu’a déclaré Derradji

Effectivement, Hafid Derradji a fait savoir que certains analystes estiment que le sélectionneur espagnol Félix Sánchez Bas n’était pas au niveau de cette CDM. Tandis que d’autres pensent que les joueurs étaient dépassés techniquement et physiquement. Mais la vérité, a-t-il affirmé, est que le niveau du Mondial nécessite la qualité de joueurs talentueux que le Qatar n’a pas en nombre suffisant aujourd’hui.

Selon les précisions de ce commentateur Dz, le Qatar n’a pas organisé la Coupe du monde pour remporter le titre. Mais plutôt pour écrire l’histoire, gagner l’amour et le respect des gens. Ainsi qu’imposer sa présence comme un soft power capable d’organiser un grand événement de ce genre.

En plus d’avoir imposé aux autres pays le respect de ses valeurs, coutumes, traditions et religion. Derradji a notamment salué le grand succès du Qatar en matière de sécurité. En plus des fabuleux stades et infrastructures sportives. Ce pays, dit-il, a réussi à museler la bouche des personnes essayant de la rabaisser et de l’accuser de violer les droits de l’homme, les travailleurs, les femmes et les homosexuels.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes