AccueilÉconomieÀ cause de l'Algérie, le stock du blé français déborde

À cause de l’Algérie, le stock du blé français déborde

France – L’Algérie boycotte le blé français, par conséquent les stocks français débordent. Le pays tente alors de récupérer les parts de ces exportations vers la Chine. Plus de détails sur ce phénomène inédit ce mercredi 9 février 2022.

En effet, la situation est inédite en France. En effet, le stock de report du blé promet d’être élevé. Et ce, en raison du boycott du blé français par l’Algérie, qui est l’un des pays qui consomme le plus de blé au monde. Le quotidien Liberté évoque les raisons qui ont conduit à cette situation.

Au fait, il faut savoir que l’Algérie a diversifié ses fournisseurs. Elle qui jusque-là avait une préférence pour le blé français, s’approvisionne désormais du côté de la mer Noire. D’autant plus que la hausse actuelle de l’euro face au dollar donne un coup à la compétitivité de l’origine européenne. C’est ce qu’a en tout cas affirmé le cabinet Agritel.

En sus, les cours du blé sont revus à la baisse en cette période sur la bassin de la mer Noire à cause notamment de leur compétitivité avec les marchés français traditionnels. La France, qui était auparavant le partenaire de proximité idéal de l’Algérie, se retrouve désormais avec des stocks sur le dos. Cela, car l’Algérie préfère acheter là où les prix sont plus compététifs.

Vers l’augmentation de la production nationale

Cet état des faits ne veut pas dire que la France n’exportera plus de blé vers l’Algérie. Il faudrait cependant qu’elle soit plus compétitive que les blés de la mer Noire. En outre, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a récemment ordonné de doubler la production algérienne de céréales.

En effet, Tebboune a affirmé que la production agricole est un enjeu crucial pour la nation. Ordonnant expressément aux responsables de la filière de multiplier la production céréalière. Le but étant d’un côté de réduire les importations. Mais aussi, de réussir à réaliser la sécurité alimentaire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes