22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
dimanche, 14 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentCarte d’Edahabia d’Algérie Poste : Réduction des coûts pour ces opérateurs

Carte d’Edahabia d’Algérie Poste : Réduction des coûts pour ces opérateurs

Publié le

- Publicité -

Algérie – Dans l’objectif d’optimiser l’usage de la carte Edahabia d’Algérie Poste, la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (SATIM) envisage des réductions des coûts sur l’engagement des sites Web commerciaux auprès de divers opérateurs, notamment les banques.

Dans l’optique de propulser l’utilisation de la carte Edahabia d’Algérie Poste, Nawel Benkritly, la directrice générale de SATIM a annoncé une baisse considérable des tarifs, relatifs à l’engagement des sites commerciaux auprès des banques. C’est ce que rapporte le site Web La Patrie News. Le média s’est penché là-dessus aujourd’hui 19 avril 2021.

C’est une opération qui intervient donc dans le but d’intégrer la carte Edahabia d’Algérie Poste et assurer son interopérabilité. Cette intégration permettra d’effectuer des transactions de paiement de biens et de services, sur des sites Web commerciaux.

- Publicité -

D’autre part, la DG de SATIM a annoncé les nouveaux tarifs, considérablement réduits. Dans ce sens, la banque pourra jouir d’une réduction de 80 %, vu qu’elle pourra dorénavant verser 10.000 dinars seulement pour chaque site ajouté à sa plateforme. Elle payait par contre 50.000 dinars avant la réduction, a précisé la même source.

Les nouveaux tarifs de l’utilisation de la plateforme

À propos de la tarification annuelle pour l’exploitation de la plateforme, elle est en rapport avec le volume des transactions opérées durant l’année écoulée. Si le nombre des transactions oscille entre 0 et 1000, l’utilisation de la plateforme sera gratuite. Alors qu’elle arrive à 10.000 dinars algériens pour un volume de transaction qui varie entre 1.000 et 10.000 transactions.

D’ailleurs, la directrice Nawal Benkritly a précisé qu’après avoir présenté le dossier nécessaire, le site Web télécharge les fonctionnalités du moyen de paiement. Il passe par la suite par une période de tests préalable. Puis, il arrive au stade de la certification. C’est Groupement d’Intérêt Économique (GIE) qui se charge de cette dernière. 

- Publicité -

Pour rappel, la société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (SATIM) est la filiale de huit (08) banques algériennes. Il s’agit de la BADR, BDL, BEA, BNA, CPA, CNEP, CNMA, et El Baraka. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -