AccueilPolitiqueNationCandidature de l’Algérie au Conseil de sécurité de l’ONU : Lamamra dit...

Candidature de l’Algérie au Conseil de sécurité de l’ONU : Lamamra dit tout

Algérie – Le diplomate algérien Ramtane Lamamra a évoqué la candidature de l’Algérie au Conseil de sécurité de l’ONU pour la période 2024-2025. Dzair Daily vous apporte plus de détails à cet égard dans les lignes qui suivent. 

En marge de sa participation à la célébration du soixantième anniversaire de l’adhésion de l’Algérie à l’Organisation des nations unies, Lamamra a parlé de l’ambition du paus de faire partie du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (ONU). Et cela, au cours de la période 2024-2025. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 11 octobre 2022. 

Tout d’abord, il convient de noter que la dernière adhésion de l’Algérie au Conseil de sécurité de l’ONU remonte à plus de vingt ans. Afin d’atteindre cet objectif tant convoité, le gouvernement algérien a redoublé d’efforts. Notamment, via la promotion de la candidature algérienne. On notera que le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, l’a déjà fait.

Cela durant sa participation au segment de haut niveau de la 77e session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York qui s’est tenu du 20 au 26 septembre 2022. Pour rappel, le diplomate algérien était accompagné par le Représentant permanent auprès des Nations Unies, Nadir Larbaoui. Ainsi que plusieurs membres de la délégation algérienne. 

Voici les objectifs de la diplomatie algérienne 

En fait, la diplomatie algérienne vise plusieurs objectifs. Au-delà de son aspiration à avoir un siège non permanent au Conseil de sécurité. On citera à cet effet le Conseil des droits de l’homme, a indiqué Lamamra. On rappelle qu’il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone El Khabar

À vrai dire, ces deux objectifs permettront à la diplomatie algérienne de réaffirmer ses principes et de partager sa vision. Ainsi que de renforcer son rôle pivot dans sa région. D’autant plus que l’Algérie accueillera dans quelques jours le Sommet arabe. Celui-ci se déroulera le 1er et le 2 novembre 2022. Soit en coïncidence avec l’anniversaire du déclenchement de la guerre de libération.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes