AccueilSociété et CultureSociétéCancer du côlon : un spécialiste en Algérie dévoile les causes et...

Cancer du côlon : un spécialiste en Algérie dévoile les causes et les conséquences

Algérie – Le Pr. Adda Bounedjar, chef de service Oncologie Médicale Centre Anti Cancer CAC Blida, tire la sonnette d’alarme au sujet de la forte augmentation du cancer du côlon et du rectum en Algérie. De quoi nous met-il en garde ? Découvrez-le ce 18 juillet 2021.

Suite à la hausse en Algérie des cas présentant un cancer du côlon et du rectum (colorectal), Bounedjar alerte des dangers et des causes de cette maladie qui n’épargne personne. Il dénonce principalement l’alimentation des Algériens qui est excessivement grasse. Il s’est exprimé sur les ondes de la Radio de Sétif. Echorouk a repris les propos de l’intervenant. 

Il est donc urgent, dit-il, d’instaurer un régime alimentaire sain et équilibré pour gagner quelques années d’espérance de vie. Des habitudes simples à entretenir au quotidien au sein de la famille. Les lipides et les graisses sont la cause majeure du cancer du côlon et du rectum.

Pour réduire les risques de ce dernier qui représente le type de cancer le plus courant en Algérie, soit 4.000 à 5.000 cas chaque année. Des chiffres alarmants qui sont, tout bonnement, occasionnés par une très mauvaise hygiène de vie. Le Professeur rappelle qu’il faut manger de tout en quantités adaptées. Ainsi, la surconsommation de lipides et alimentation riche en gras est à bannir. 

Par ailleurs, l’intervenant a indiqué que les services de traitement du cancer (service d’oncologie médicale), de leucémie et pédiatrie connaissent des insuffisances. Il appelle par la même occasion à renforcer de manière optimale, les moyens de la prise en charge des cas de cancer chez l’enfant estimés entre 1.000 et 1.500 cas, annuellement.

Qui est vraiment touché par le cancer en Algérie ?

Pr. Bounedjar a affirmé la prédominance du cancer du sein chez les femmes en Algérie. Cette première place est due aux douze-mille (12.000) cas de femmes atteintes de cancer chaque année. À cet effet, il soulève l’importance du dépistage qui a aidé à la réduction de la taille de la tumeur.

Une taille qui représentait 9 centimètres pendant les années 90, contre 5 centimètres actuellement. En effet, le dépistage précoce sauve des vies. Ce dernier aide à réduire la taille de la tumeur et à augmenter les chances de réussite de la chirurgie. Il est donc impératif de sensibiliser les Algériennes et Algériens au dépistage chaque année.

Toutefois, aux portes de l’Aïd el Adha 2021, le festin de viande et de graisse, ne laissent pas beaucoup indifférents. Par conséquent, se rappeler des mises en garde du Pr. Bounedjar et des praticiens en général est essentiel pour notre santé et longévité. La modération et l’équilibre des repas restent le fin mot.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes