Canada : La poste édite un timbre en hommage aux Amazighs

Canada – Alors que la porte du nouvel an amazigh s’apprête à s’ouvrir, le Canada vient d’éditer un nouveau timbre-poste inédit qui salue les Amazighs aux quatre coins du pays. 

En ces temps de pandémie, l’Humanité ferait mieux de se montrer soudée par l’amitié et la solidarité entre les peuples. L’appétit de la chaleur humaine pousse les uns vers les autres. De ce fait, écrire est devenu un moyen pour extirper le mal à la racine pour les séparés.

La lettre n’est donc qu’un autre théâtre pour déconfiner les sentiments des confinés. Pour caractériser Yennayer qui arrive à grands pas et permettra aux Amazighs de marquer leur empreinte singulière dans leurs écrits, la poste du Canada édite un nouveau timbre spécialement pour eux.

Rappelons par ailleurs que le Canada a déjà émis un timbre à la même occasion en 2019. C’est donc une nouvelle habitude à laquelle elle ne ferait plus l’impasse apparemment.

Cela, dans le but de permettre à la grande communauté amzighe d’envoyer des lettres spécialisées. Cela va sans dire. Ce timbre sert pour le courrier dans et en dehors du Canada.

Un timbre conçu par la petite mais grande artiste, Asma âgée de 11 ans

« Tabburt u seggas » 2.971 va s’ouvrir le 12 janvier prochain. Bien que ce timbre a pour but de donner une saveur particulière à la fête, la mission de concevoir ce timbre a été donnée pour une petite artiste. Asma, âgée de 11 ans seulement, a dessiné un petit tableau de la fête. La petite imagine une ambiance festive et conviviale, des ballons de toutes les couleurs et des plats traditionnels variés. 

Elle décore alors la fête qu’elle voit dans sa tête, avec des bijoux berbères. Avec un crayon vert, bleu, jaune et un autre rouge, l’enfant a coloré le drapeau berbère. En définitive, un diplôme en Arts plastiques serait inutile pour comprendre le message d’amour et d’espoir que passe l’enfant avec sa plume. 

« Qui célèbre Yennayer éloigne le mauvais œil et les infortunes », enseigne un célèbre proverbe. Une touche enfantine innocente, de quoi donner du baume aux cœurs pour les confinés affolés par le deuil et la solitude. En marge de ce timbre de petite taille illustrant un esprit enfantin, le Canada a souhaité à tous les Amazighs, un « Happy Amazigh New Year », une bonne année amazigh ou encore un « Assegas amegaz ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes