AccueilGuide VoyagesCanada : du nouveau sur le permis de travail pour les Algériens

Canada : du nouveau sur le permis de travail pour les Algériens

Voyage – Le Canada vient d’annoncer que des changements seront mis en place dans les processus d’octroi de permis de travail pour les étrangers, et notamment les Algériens. Dzair Daily vous en dit plus dans la suite de cet article du 12 janvier 2023.

En vue d’attirer le maximum de main-d’œuvre étrangère, le Canada ne cesse d’assouplir les conditions d’accès au permis de travail. Le pays a d’ailleurs compté un nombre record de résidents permanents accueillis en 2022. Le ministre de l’Immigration canadien a fait état de 431.645 résidents permanents. Vous découvrirez les nouvelles mesures du Canada relatives au permis de travail pour les Algériens dans la suite de ces lignes.

En effet, le gouvernement canadien ne lésine pas sur les efforts pour faire venir des travailleurs étrangers. Car la pénurie de main-d’œuvre touche de plein fouet plusieurs secteurs. Et leurs activités sont ainsi durement pénalisées. C’est dans ce contexte que de nouveaux changements ont été mis en place. Afin d’attirer davantage de travailleurs étrangers.

Ainsi, selon un communiqué du gouvernement canadien, les autorisations de travail seront élargies. Ceci dans le but d’inclure les conjoints et les enfants à charge des titulaires du permis de travail. C’est ce que rapporte le site d’information Algérie 360, qui souligne que cette mesure devrait être effective à partir du 30 du mois en cours.

Canada : voici les mesures du gouvernement concernant les permis de travail

Dans le détail, les personnes concernées par cette mesure sont les conjoints et les enfants à charge des titulaires du permis de travail qui occupent des postes dans n’importe quelle catégorie de 0 à 5. Il s’agit de la formation, l’expérience et la responsabilité FEER et l’éducation. Par ailleurs, les conjoints et les enfants des titulaires d’un permis de travail ouvert sont également concernés par cette mesure.

Par contre, une certaine catégorie de travailleurs ne fait pas encore partie de ce dispositif leur permettant de ramener leur conjoint et enfants. Il s’agit en l’occurrence des travailleurs occupant un emploi FEER (4 ou 5). En font partis les travailleurs occupant des postes à faible salaire dans le cadre du programme agricole des travailleurs temporaires.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici