15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesCanada : les Algériens voient leurs chances de s'installer au Québec s'agrandir

Canada : les Algériens voient leurs chances de s’installer au Québec s’agrandir

Publié le

- Publicité -

Immigration – Bonne nouvelle pour les étudiants et diplômés algériens qui souhaitent s’installer au Québec (Canada). Cette province décide d’atténuer la lourdeur de ses sélections pour les demandeurs d’immigration. On vous dit tout dans ce numéro du 30 avril 2023.

Le Québec est un pays francophone et afin d’éviter la contrainte de la langue, étudiants et diplômés algériens qui veulent immigrer au Canada le préconisent. Son gouvernement l’a bien compris. Ainsi, il veut faciliter la procédure en allégeant son programme. Cela donc pour les francophones, étudiants ou diplômés.

La ministre québécoise de l’Immigration, Christine Fréchette, s’est prononcée sur le sujet et dit : « Il faut une volonté pour garder des talents francophones et francophiles. Les gens qui choisissent le Québec ne méritent pas un traitement d’immigration aussi long ».

- Publicité -

L’équipe gouvernementale de François Legault se prononcera prochainement sur les régulations à venir. Cela sur le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) qui touchera essentiellement l’expérience de travail. Cette dernière sera probablement allégée.

La demande de visa sera également simplifiée

Le Premier ministre Justin Trudeau reconnaît la complexité de l’obtention du visa canadien et déclare : « Soyons honnêtes : le système est encore fondé sur la capacité du demandeur à prouver qu’il ne restera pas au pays s’il vient ici. Il lui est plus facile de convaincre les autorités d’obtenir un visa s’il a un bon emploi, une maison et un bon statut chez lui ».

Un exemple pertinent, parmi tant d’autres, avec lequel le ministre a compati à l’occasion d’une rencontre avec des étudiants. Une d’entre eux a relaté son épreuve difficile, rapporte le responsable, après plusieurs mois d’hospitalisation. La maman de cette dernière n’a jamais réussi à partir accompagner sa fille durant sa maladie, toujours selon le même locuteur.

- Publicité -

Le dirigeant du Canada poursuit alors ses propos en disant qu’« il faut qu’on cesse de dire que les gens qui choisissent de rester sont de mauvaises personnes. Et que ce n’est pas une bonne chose. Notre ministre de l’Immigration, Sean Fraser, travaille fort à essayer de changer la manière dont on juge l’immigration. Et à s’assurer que des gens viennent s’installer ici ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -