Canada : des Algériens réagissent à l’ouverture des frontières

Canada – L’annonce de l’ouverture des frontières nationales et la reprise des vols a réjoui le cœur de beaucoup d’Algériens, notamment la diaspora algérienne au Canada. Toutefois, de nombreux immigrés ne cachent pas leurs appréhensions.

Après plus d’un an de verrouillage lié à la pandémie de la Covid-19, l’Algérie va rouvrir partiellement ses frontières dès le début du mois prochain. À peine cette décision de l’ouverture des frontières nationales annoncée que les Algériens de l’Hexagone et du Canada ont exprimé leur soulagement de retrouver leurs proches.

C’est le cas principalement de la diaspora algérienne au Canada. Toutefois, de nombreux immigrés ne sont pas totalement rassurés. En effet, plusieurs immigrés ont exprimé leur inquiétude envers cette instruction. D’après le quotidien généraliste Liberté, cette décision préoccupe certains ressortissants, autant qu’elle enchante d’autres.

C’est ce que mentionne le média précité, dans son édition du mardi 18 mai 2021. Les appréhensions se rapportent notamment au nombre de vols autorisés. Il est jugé insuffisant par les membres de la diaspora approchés par le média de la presse écrite. Et ce, en vue de son importance numérique. Notamment pour ce qui est du Canada et de l’Hexagone.

Ouverture des frontières : entre soulagement et appréhensions

D’autre part, les restrictions imposées par le gouvernement inquiètent, à leur tour, certains Algériens. Ces derniers estiment que la présentation d’un test PCR négatif de moins de 36 heures n’est pas suffisante pour empêcher la flambée du bilan épidémiologique. Cela risque, selon eux, d’aggraver la situation sanitaire et augmenter le nombre des cas de Covid-19.

Ils ont appelé, dans ce sens, les autorités à se conformer aux standards internationaux. Ces derniers seraient annoncés avant le début de la saison estivale. La mesure a également suscité des appréhensions quant à l’annulation éventuelle de la réouverture des frontières. À l’instar, disent-ils, de l’annulation précédente des vols spéciaux de rapatriement.

Il s’agit de ce que rapporte la même source médiatique. En dépit de toutes ces inquiétudes, la nouvelle a réjoui de nombreux citoyens et ressortissants algériens. Plusieurs d’entre eux n’ont pas vu leurs familles depuis au moins 14 mois. D’autres n’ont pas pu dire un ultime au revoir à leurs proches qui ont quitté ce monde.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes