AccueilFootCAN 2025 : l’Algérie sort l’artillerie lourde pour sa candidature

CAN 2025 : l’Algérie sort l’artillerie lourde pour sa candidature

Foot – Après le retrait de la compétition à la Guinée, l’Algérie est officiellement candidate pour l’organisation de la CAN 2025. À cet effet, le gouvernement algérien n’a pas tardé à sortir l’artillerie lourde pour sa candidature. Dzair Daily vous apporte plus de détails ci-après. 

Le verdict final est prononcé, la Guinée n’organisera pas la 35e édition de la prestigieuse compétition footballistique africaine. Une décision favorable au territoire Dz qui rêve d’accueillir une deuxième fois cet événement sur ses terres. Pour ce faire, l’Algérie a dévoilé ses objectifs pour convaincre la CAF à organiser la CAN 2025 en son sein.

Ainsi, si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire l’intégralité de cette nouvelle édition du 2 octobre 2022. Comme on l’avait susmentionné, l’Algérie sera candidate pour abriter la Coupe d’Afrique des nations (CAN) pour l’année 2025.

Dans le détail, cette décision a été annoncée au lendemain de la destitution de la Guinée par la Confédération africaine de football (CAF). Pour rappel, le président de la CAF, le Sud-Africain Patrice Motsepe, a fait savoir que le pays organisateur a accumulé trop de retard dans la construction des infrastructures. 

Avant le début de la cérémonie du tirage au sort du CHAN 2023, le ministre de la jeunesse et des sports a, pour sa part, affirmé la disponibilité du sol algérien à remplacer la Guinée. « Il est temps que l’Algérie organise des événements sportifs d’envergure », a lancé Abderrezak Sebgag devant la presse algérienne. Cela avant de poursuivre : « Nous allons prouver que l’Algérie est capable de le faire ». 

Le CHAN 2023 est la meilleure occasion pour l’Algérie afin de prouver sa disponibilité pour la CAN !

Dans le même sillage, on notera que la première instance de football en Afrique s’est montrée satisfaite quant aux installations sportives dédiées au CHAN 2023, prévu en janvier prochain. En effet, l’Algérie a présenté cinq stades respectables à cet effet. Cela concerne les deux anciennes infrastructures de Constantine et Annaba, à l’est du pays.

En plus du stade olympique du 5 juillet et celui de Baraki, situés à Alger. À cela, se joint la nouvelle arène d’Oran. Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk. Vous l’aurez donc compris, la capacité de l’Algérie à décrocher le titre « pays organisateur de la CAN 2025 » dépend essentiellement de sa réussite à arbitrer la 7e édition du CHAN.

Par ailleurs, si cette hypothèse s’avère vraie, l’Algérie doit déployer plus d’efforts pour parvenir à réussir la tenue de la susdite manifestation sportive. Dans le détail, pour organiser un tel événement, il en faut six stades. En incluant les stades de Douira et de Tizi Ouzou, un problème sera posé, selon la même source médiatique.

Il s’agit de la capacité d’accueil. Sachant que cette dernière est limitée à 50.000 places pour les stades qui entreront en service. Tandis que celle du 5 juillet ne dépasse pas les 60.000 places. 

De ce fait, les autorités responsables doivent relever le défi de construire un stade d’une capacité de 80.000 places. Celui-ci pourrait accueillir la finale de la coupe d’Afrique 2025. Sinon, il est primordial d’effectuer des opérations d’agrandissement au niveau du 5-Juillet-1962. Il accueillera, à cet effet, plus de 75.000 supporteurs.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes