CAN 2022 : voulant détrôner l’Algérie, le président de la Guinée menace son équipe

FootÀ l’heure où l’équipe d’Algérie est annoncée comme la grande favorite de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2022, Mamadi Doumbouya, président de la Guinée, sent la menace et fait passer un message impitoyable à la bande de Kaba Diawara.  Un coup de pression en bonne et due forme à un peu plus d’une semaine du coup d’envoi de la compétition !

L’EN est passée de l’une des candidates les moins bien classées au niveau continental à un véritable ogre à craindre, avec en point d’orgue un record d’invincibilité. Faire figure de proue est une chose, encore faudra-t-il parvenir à contenir les adversaires en quête d’exploit. À commencer par la Guinée, qui se dit déterminée à balayer tout sur son passage lors de la CAN 2022, après le discours par très indulgent du président guinéen. 

C’est du moins ce que rapporte Echorouk. Le quotidien généraliste arabophone mentionne cette information que nous reprenons pour vous ce 31 décembre 2021 dans son édition d’hier. Le Syli a donc reçu, ce lundi, le drapeau national des mains du chef de l’État de la transition, Mamadi Doumbouya, dans une atmosphère peu conviviale.

Un moment qui pèsera forcément dans son esprit pour commencer la prochaine grand-messe du football africain du bon pied. On peut dire que c’est ici même que réside tout son enjeu. L’air de rien, le successeur d’Alpha Condé a en effet décerné à Keïta et ses consorts le pavillon tricolore rouge, jaune et vert sur des propos pour le moins menaçants. Signe de la mise en mission.

« C’est soit la coupe, soit le remboursement du budget qui sera investi sur vous ». Il s’agit là alors de ce qu’a déclaré le putschiste Doumbouya. Mise devant le fait accompli, l’équipe de Guinée n’a plus d’autre choix que de prendre acte du discours virulent du président lors de la CAN 2022. 

Coupe d’Afrique des nations (CAN ) 2022 : le président de transition de la Guinée fait pression sur le Syli National 

Au cours de la même cérémonie de remise du drapeau, le président de la Guinée s’est par ailleurs révélé investi et impliqué dans la préparation mentale des hommes de Kaba Diawara avant la CAN 2022. Celle-ci, faut-il le rappeler, se tiendra du 9 janvier au 6 février. Elle se déroulera ainsi au Cameroun. Mamadi Doumbouya a en outre confié désirer voir ces derniers mouiller le maillot national, au propre comme au figuré, pour l’amour du pays. 

« À travers vous, nous devons sentir la grandeur du peuple guinéen. À travers votre prestation, nous devons retrouver la dignité et la bravoure de cette nation. Je vous confie le tricolore national en ce jour solennel, tâchez de l’honorer, de le hisser très haut. C’est un privilège qui n’est pas donné à tout le monde ». C’est ce qu’a encore affirmé le nouvel homme fort de la République guinéenne.

Puis, en plein milieu de son discours d’avant-CAN 2022, le président de la transition de la Guinée a tonné fort. « Cette année, l’État s’est saigné pour vous mettre dans toutes les conditions idoines. Le peuple de Guinée est derrière vous comme un seul homme. Car vous êtes un symbole d’unité et de solidarité. La discipline à chaque instant ! L’engagement à tous les moments ! ».

Un message visiblement compris, sachant que chaque joueur s’estime prêt à déjouer tous les pronostics face aux cadors africains. Y compris la tenante du titre. Soit l’équipe d’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes