12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieCampagne contre les dattes algériennes : quel impact sur le marché mondial...

Campagne contre les dattes algériennes : quel impact sur le marché mondial ?

Publié le

- Publicité -

Algérie – Souvenez-vous, une campagne de boycott contre les dattes algériennes a été lancée dernièrement par des internautes marocains et relayée par la presse locale. Cela a-t-il eu un impact sur son exportation vers l’étranger ? C’est la question à laquelle nous allons essayer de répondre, juste ci-dessous.

Un étonnant hashtag a fait surface sur les réseaux sociaux au Maroc. En effet, la mention boycott aux dattes algériennes a longtemps tourné sur Twitter. Elle a été principalement relayée par la communauté marocaine. La campagne contre les dattes algériennes visait à réduire la consommation de celles-ci au Maroc.

Plus étonnant encore, ces appels au boycott, largement diffusés sur les réseaux sociaux marocains invoquent le pus souvent un argument sanitaire. Ils sont en effet nombreux à être allés jusqu’à dire, sans preuves, qu’elles sont cancérigènes. Les arguments les plus souvent avancés, c’est qu’elles sont tantôt radioactives, suite aux essais français dans le Sahara algérien, tantôt alimentés par des eaux usées.

- Publicité -

Des arguments qui ne tiennent pas la route quand on sait que la datte algérienne est célèbre pour son excellente qualité, aussi bien pour son apport nutritif que pour son goût unique. Et cela, sur le marché national et international. D’ailleurs, la délicieuse   et très demandée « Deglet Nour » est désormais protégée par l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Les dattes algériennes inondent toujours autant le marché mondial

Malgré les tentatives de boycott et remises en question de la qualité des dattes algériennes, ces dernières continuent d’inonder le marché mondial. Ce qui a, pour rappel, motivé l’OMC à prendre l’initiative de protéger ce fruit emblématique de Algérie. En effet, plusieurs tonnes de dattes parties tout droit d’Algérie s’exportent chaque année un peu partout dans le monde.

Dans son intervention sur l’antenne d’Ennahar TV, le président du Cluster algérien des fruits et légumes à l’export (Caflex) a tenu à donner son avis. Il s’est exprimé sur la question. Toufik Hadkehe a alors expliqué que la Degla DZ s’exporte toujours autant. Et cela, un peu partout à travers le monde.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -