AccueilÉconomieVotre ArgentLe calvaire des retraités Algériens en France à cause du coronavirus

Le calvaire des retraités Algériens en France à cause du coronavirus

France – Les mesures restrictives instaurées contre le coronavirus en France entravent le bien-être physique ainsi que psychologique des retraités algériens se trouvant à l’Hexagone. À la marge d’un société en détresse en raison de la pandémie, ces personnes d’emblée fragiles, de par leur âge avancé, ont eu du mal à tenir le coup.

Des spécialistes estiment qu’enfermer les aînés n’est pas le meilleur moyen pour préserver leur santé. D’après les statistiques, l’isolement touche près du quart des seniors de plus de 75 ans, soit environ 5 millions de personnes à l’Hexagone. Avec ces mesures de confinement en France imposées par le coronavirus, les chiffres ont doublé et parmi les individus d’âge avancé et se retrouvent impactés figurent d’innombrables retraités algériens. Le quotidien national Liberté s’est penché là-dessus. Cela dans son édition de ce 18 novembre.

Nous savons désormais que les personnes âgées paient un lourd tribut imposé par la Covid-19. Elles en sont les principales victimes. Alors que la propagation se poursuit partout dans le monde et notamment en Algérie, la récession économique s’installe, touchant en plein fouet les retraités. Qu’en est-il des retraités algériens en France ? À vrai dire, ces derniers évoluent souvent dans des conditions lamentables. 

Sur le territoire français, la pandémie a démultiplié les obstacles que les retraités Algériens rencontraient en temps normal déjà. C’est-à-dire avant cette crise. Les responsables des logements-foyers pour personnes âgées et  des maisons de retraite déclarent être dépassés par la situation sanitaire prévalente. Ils sont préoccupés par l’état de santé des personnes âgées. En effet, les nouvelles restrictions annoncées déstabilisent les personnes âgées. Et encore davantage les retraités algériens résidant en France. Ces retraités avouent être affaiblis. 

Les multiples facettes du supplice des retraités algériens à l’Hexagone

Ils confient alors qu’ils ont déjà été durement éprouvés par le confinement du printemps dernier. Les conséquences du premier confinement sur les personnes âgées isolées ont été notables. Les longues et interminables semaines de solitude ont eu raison des forces physiques et mentales des retraités en France, dont les Algériens. Ils se sont sentis terriblement seuls. En effet 32% d’entre eux, âgées de 60 ans et plus, déclarent avoir éprouvé un pesant sentiment de solitude.  

La pandémie de Covid-19 a mis en suspens la vie sociale de nombreux retraités Algériens. Depuis les nouvelles décisions annoncées le 28 octobre dernier par le président Macron, la mesure d’interdiction des visites a été mise en place. Celle-ci est mal vécue par les familles, principalement les résidents des logements-foyers pour personnes âgées. Ce manque de contact humain leur est très contraignant. Beaucoup d’entre eux déclarent que l’isolement leur cause un impact négatif sur leur moral et leur santé physique.

Entre l’anxiété et le stress liés au coronavirus et l’isolement, les émérites doivent aussi faire face à la crise de liquidités. Le manque de personnel médical et non médical y fait rage. Et le manque de moyens médicaux, après plus de trois décennies de travail, la plupart d’entre eux arrivent à peine à joindre les deux bouts. Ces retraités sous-payés peinent à régler leurs factures de loyer. Les frais de soins et alimentation… posent aussi problème. De nombreux retraités algériens disent ne pas bénéficier d’aucune aide financière. Malgré qu’ils soient des diabétique, hypertendus…, etc.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes