British Petroleum (BP) sur le point de quitter l’Algérie ?

Algérie – La société BP cherche à se désengager du champ gazier d’In Amenas et serait à la recherche d’acheteurs pour revendre ses parts.

En effet, la compagnie britannique de recherche, d’extraction, de raffinage et de vente de pétrole BP est à la recherche d’acheteurs en vue de revendre ses parts dans l’usine de gaz naturel d’In Amenas, rapporte le média francophone TSA ce jeudi 6 février citant l’agence de presse Reuters.

Suite à l’échec des négociations pour une vente de ses parts à la société pétrolière russe Rosneft, le groupe pétrolier britannique est à la recherche d’un nouvel acquéreur pour reprendre ses parts dans l’usine d’In Amenas qui s’élèvent à 45,89%, soit 2 milliards de dollars, souligne la même source, qui précise que cette vente fait partie d’un programme de cession ciblé par BP d’ici mi-2021.

Pour rappel, la compagnie britannique a débuté la production de gaz dans les champs d’In Salah en février 2016, sur sept champs conjointement exploités par trois associés, à savoir la compagnie nationale algérienne Sonatrach, BP et la société pétrolière norvégienne Statoil.

Rappelons par ailleurs que le complexe gazier de Tiguentourine situé à In Amenas, et exploité conjointement par BP, Sonatrach et Statoil a été ciblé par une attaque armée d’un groupe terroriste islamiste en janvier 2013, causant la mort d’une quarantaine de travailleurs et paralysant le site durant 18 mois.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes