AccueilFootBrest paie le prix de la résiliation du contrat de l’Algérien Belaïli

Brest paie le prix de la résiliation du contrat de l’Algérien Belaïli

Foot – L’encre est à peine sèche sur la résiliation de contrat de son désormais ex-ailier gauche algérien, Youcef Belaïli, que le club de Brest se retrouve confronté à des pertes. Rendez-vous vite dans la suite de notre édition du 30 septembre 2022 pour plus de détails à ce sujet ! 

C’était attendu et c’est désormais officiel ! Annoncé proche de la sortie depuis plusieurs semaines, le club de Brest a officialisé la résiliation de bail de l’international algérien, Youcef Belaïli. Lui qui se disait étiolé au nord-ouest de la France. 

« Suite à la demande du joueur adressée au Directeur Sportif Grégory Lorenzi, le Stade Brestois et le joueur ont convenu de la résiliation du contrat qui les liait jusqu’au 30 juin 2023 ». Il s’agit là de ce qu’ont déclaré, ce jeudi, les dirigeants du SB29. Ils se sont manifestés par le biais d’un communiqué. Fin de l’histoire entre la Team Pirate et le natif d’Oran, donc. 

Pourtant, cette dernière aurait pu connaître un chapitre supplémentaire. Cela puisque les deux parties semblaient, l’été dernier, ambitionner de prolonger leur collaboration dans le temps. Mais le champion d’Afrique 2019 a finalement décidé de se rétracter. Une séparation anticipée dont les raisons ont été dévoilées par les dirigeants brestois, via le même communiqué. 

« Youcef ressentait un mal-être au quotidien, en étant notamment éloigné de sa famille. Il lui était donc difficile de continuer sur cette voie-là. (…) Toutes les choses qui ont pu être dites ces derniers jours au sujet du joueur restent des affaires d’ordre privé qui ne nous concernent pas. Elles ne nécessitent pas qu’on s’étende dessus ». C’est ce qu’on peut en effet encore lire. 

Le départ de Youcef Belaïli laisse déjà un énorme vide au Finistère ! 

La rupture de contrat entre l’ancien numéro 10 de l’USM Alger et les Ty’Zefs représente une perte aussi bien sur le plan sportif que financier pour ceux-ci. Il faut savoir que Youcef Belaïli à Brest, ce n’était pas que des buts, passes décisives ou encore gestes techniques épatants. Il s’agissait d’un apport économique également.

Son engagement rapportait effectivement autant d’argent qu’il en coûtait, si ce n’est plus. La raison en était la vente des maillots et autres articles floqués au nom du principal intéressé, dont les stocks s’épuisaient rapidement.

Alors que sa présence contribuait à une bonne partie des revenus de la susdite écurie française, son départ pourrait, lui, engendrer des répercussions négatives sur la billetterie finistérienne. En témoignent les statistiques de la page Facebook du Stade brestois 29. Après l’annonce officielle de la fin de l’aventure du surnommé « El Loco » en Bretagne, plus de 300.000 personnes s’y sont alors désabonnées.

Le soir, le compte du SB29 ne comptait plus que 900.000 abonnés alors qu’il affichait, il y a encore 24 heures, 1, 2 million de fans. La séparation entre Youcef Belaïli et les Bretons est, donc logiquement, susceptible de plomber notamment les finances du club.

brest résiliation belaïli algérien

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes