Le bras des personnes vaccinées devient aimanté ? les experts répondent

Algérie – Le professeur Abdeladim Latreche, spécialiste des maladies infectieuses au CHU de Tlemcen, a démenti le fait que les personnes vaccinées auront un bras aimanté.

En effet, certaines rumeurs circulent sur les plateformes des réseaux sociaux indiquant que les personnes vaccinées en Algérie recevaient des particules qui seraient directement injectées dans le bras du patient le rendant aimanté. De ce fait, le spécialiste des maladies infectieuses s’est prononcé à ce sujet et a apporté les précisions nécessaires. C’est ce qu’a rapporté El Bilad ce mardi 08 juin 2021.

Dans le détail, l’expert a tenu à dissiper les craintes des citoyens quant à l’éventualité de la présence d’une mini-puce qui serait transmise avec le vaccin lors de l’opération de vaccination. Il a notamment précisé, lors d’un appel téléphonique accordé à la même source que ces allégations ne sont que des « mensonges ».

D’autant plus qu’il a indiqué que la personne vaccinée aurait besoin d’un gramme de fer pour pouvoir attirer et supporter un aimant. Chose, selon lui, qui serait facilement ressentie. Et ce, dans le cas où elle serait injectée ou présente dans le corps de l’individu. Il a notamment ajouté que toutes les personnes qui ont déjà reçu l’un des trois (03) vaccins, ceux présents en Algérie, n’ont pas eu de bras aimanté.

De plus, le même responsable a déclaré qu’aucun des trois (03) antidotes anti-Covid ne contient de l’aluminium. Que ce soit le AstraZeneca, le Sinopharm ou le Sputnik V. Cela, à l’exception de quelques quantités minimes de ce composant qui aideront à renforcer la réponse immunitaire.

Vaccin anti-Covid : les spécialistes rassurent les citoyens algériens

Le chargé de communication de la DSP d’Oran, Dr Youcef Boukhari, s’est aussi exprimé sur le sujet. Il a révélé que l’ensemble des vaccins qui ont été adoptés en Algérie sont fiables et sécurisés. En sus, il a démenti les informations circulant sur les réseaux sociaux. Celles portant sur l’attirance des aimants par le bras du receveur du vaccin.

Toutefois, l’intervenant a aussi confirmé que les êtres humains sont de nature un peu magnétique. De ce fait, même si le contenu de l’injection contenait des métaux, cela ne va pas provoquer une interaction magnétique. Puis, il note que les allégations qui circulent sur certaines plateformes électroniques sont totalement fausses. Il ne leur accorde aucun fondement.

Finalement, le même orateur a rappelé que l’opération de vaccination en Algérie reste facultative et n’est pas obligatoire. Par conséquent, ceux qui désirent être vaccinés peuvent toujours le faire pour se protéger. Mais aussi, protéger les gens qui les entourent. Ainsi, mettre fin à cette crise sanitaire. Tandis que ceux qui hésitent, ils sont libres dans leur choix. Sauf que, à ce jour, il s’agit de l’ultime solution pour lutter contre cette pandémie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé