AccueilActualitéL'activiste Brahim Lalami libéré mais placé sous contrôle judiciaire

L’activiste Brahim Lalami libéré mais placé sous contrôle judiciaire

Algérie – L’activiste Brahimi Lalami a retrouvé sa liberté après une disparition mystérieuse qui a duré plus d’une semaine.

L’activiste Brahim Lalami a été libéré ce mercredi 06 novembre suite à son audition au tribunal de Bordj Bou-Arreridj. Néanmoins, il a été placé sous contrôle judiciaire avec ISTN (Interdiction de sortie du territoire national), a-t-on appris de l’avocat Abdelghani Badi.

Arrêté par des agents en civil le jeudi 31 octobre à la Place des Martyrs à Alger à la veille de la manifestation du 1er novembre. La militant a été conduit vers une destination inconnue et n’avait pas donné signe de vie jusqu’à dimanche soir.

En effet, dimanche soir, Brahim appelle son père pour lui dire qu’il se trouvait « dans un local des services de sécurité dans la wilaya de Constantine »; une information confirmée par le CNLD qui précise qu’il était détenu « dans un centre de l’ex-DRS à Constantine ». Brahim a appelé ensuite sa mère, mardi après-midi, pour lui annoncer « qu’il sera présenté prochainement devant le procureur de la république ».

Originaire de Bordj Bou Arreridj, Brahim Lalami est très engagé sur le terrain depuis le début du Hirak; et avait même protesté contre le 5ème mandat de Bouteflika avant le 22 février. Il a été interpellé à plusieurs reprises par les forces de l’ordre.

Droits de l’Homme en Algérie : Un constat alarmant

Depuis quelques mois, plusieurs observateurs tirent la sonnette d’alarme sur la situation des droits de l’Homme et de la liberté d’expression qui ne cesse de se dégrader en Algérie. De même, la liste des détenus d’opinions et des interpellations arbitraires ne cesse, quant à elle, de s’allonger.

Pour rappel, un autre militant connu sur le terrain en l’occurrence Raouf Rais; a été placé sous mandat de dépôt en début de semaine pour « atteinte à l’unité nationale »; par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed à cause du port du drapeau Amazigh.

Derrière les barreaux de la prison d’El Harrach, Raouf Rais a adressé un message aux algériens : « Nukni Arraw n Tlelli. Je vous aime » (Nous sommes les enfants de la Liberté. Je vous aime).

Message de Raouf Rais
Message de Raouf Rais

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici