Boycott des produits français : Les appels se multiplient au monde arabe

France – Le discours d’Emmanuel Macron durant l’hommage à Samuel Paty a enflammé la toile ! Sur les réseaux sociaux, pleins de pays du Moyen-Orient appellent au boycott de produits français !

En effet, lors du discours d’Emmanuel Macron qui s’est déroulé jeudi 22 octobre 2020, durant lequel il a cité ne pas vouloir parler de ces barbares; il a commencé par décrire Samuel Paty comme un professeur passionné et déterminé appuyant sur le fait qu’il s’intéressait et respectait la religion musulmane. Le président a également parlé de soutien et de protection pour les professeurs. 

Mais c’est au moment où il a appuyé sur le fait de continuer à défendre la liberté et la laïcité, qu’il a proclamé « Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins même si d’autres reculent ». Face à ces déclarations, la communauté musulmane a décidé de réagir fort indignée par les propos du président. 

Depuis le vendredi 23 octobre 2020, selon notre source Jean Marc Morandini; plusieurs pays du Moyen-Orient parlent de boycott de produits français en réaction au discours d’Emmanuel Macron à travers les réseaux sociaux. Il est important de rappeler que dans la religion musulmane; les dessins ainsi que les caricatures du prophète sont considérés comme blasphématoires. 

Beaucoup proclament que ce boycott nuira à pas mal d’entreprises françaises

Selon la même source, la Turquie, l’Iran, la Jordanie ainsi que le Koweït ont remis en cause la publication de caricatures pendant que l’Organisation de coopération islamique qui rassemble tous les états musulmans a déclaré « les propos de certains responsables français (…), susceptibles de nuire aux relations franco-musulmanes ». 

Certains ont même commencé à agir, tel que les chaînes de distribution qatariennes Al-Meera et Souq Al-Baladi qui ont décidé d’enlever tout produit français de leurs commerces jusqu’à nouvel ordre. L’université du Qatar a également repoussé la semaine culturelle française justifiant cela par « l’atteinte délibérée à l’islam et à ses symboles ».

Le vice-président de la Fédération des coopératives du Koweït, Khaled Al-Otaibi a assuré soutenir l’action en disant : « Nous avons retiré les produits français, à savoir les fromages; les crèmes et les cosmétiques, des rayons et les avons restitués aux agents agréés de ces marques au Koweït ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes