AccueilÉconomieÉnergieBourse : voici le prix du baril du pétrole ce 21 février...

Bourse : voici le prix du baril du pétrole ce 21 février 2022

Énergie – Le prix du baril de pétrole ne cesse de grimper ces dernières semaines, en raison notamment de la crise en Ukraine et de la vague de froid aux États-Unis. Voici le prix du baril de pétrole ce lundi 21 février 2022. 

Le prix du baril de pétrole est soumis à de nombreuses perturbations ces dernières semaines. D’un côté les tensions autour de l’Ukraine et de la Russie, d’un autre l’accord sur le dossier nucléaire iranien qui approcherait à grand pas. Cependant, ce lundi 21 février les prix du pétrole semblent se stabiliser.

En effet, et comme le rapporte La patrie News, le prix du Brent de la mer du Nord, celui prévu pour livraison au mois d’avril s’est stabilisé vers aujourd’hui. Il aurait été estimé à 93,54 dollars à midi. Le marché, déjà tendu, et les actions diplomatiques en cours continuent à impacter le prix de l’or noir. Sachant que le baril est remonté à 94 dollars en début de séance.

Les fluctuations actuelles font craindre aux investisseurs des perturbations dans les processus d’approvisionnement. L’entrée en jeu des négociations autour du nucléaire Iranien freine la hausse des prix. Alors que la crise ukrainienne faisait envoler les prix il y a encore peu. Il faut noter que la Russie est l’un des trois plus grands producteurs de pétrole au monde, avec l’Arabie-saoudite et les USA.

Vers le retour de l’Iran sur le marché de l’offre

Ainsi, les investisseurs évoquent la possibilité d’un accord avec l’Iran. Celui-ci permettrait de débloquer les exportations du pétrole iranien. Il est à rappeler que l’Iran est un membre fondateur de l’Organisation des pays exportateurs de Pétrole (OPEP). Mais sa contribution au marché mondial du pétrole est fortement limitée depuis 2018.

C’est en effet à cause de sanctions économiques infligées par le gouvernement de Donald Trump que l’Iran n’exporte pas à pleine capacité. Par conséquent, la hausse des prix n’est plus aussi conséquente qu’en début de la semaine dernière. Ainsi, les experts envisagent un renversement de l’offre mondiale d’or noir, si l’Iran revenait en force sur le marché.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes