25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
mercredi, 17 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieÉnergieBourse : le prix du baril de pétrole rebondit de nouveau

Bourse : le prix du baril de pétrole rebondit de nouveau

Publié le

- Publicité -

Énergie – Après une baisse durant les derniers jours, le prix du baril de pétrole repart de nouveau à la hausse. Dzair Daily vous donne tous les détails dans la suite de cet article du 20 avril 2022.

Le prix du baril de pétrole vient de rebondir de nouveau après avoir baissé durant les jours précédents. Ainsi, et durant la séance d’aujourd’hui au matin, le cours du Brent de la mer du nord, pour livraison en juin à grimpé de 1,01 %. Atteignant ainsi les 108,33 dollars. Il s’est rabattu à 107,47 dollars quelques instants plus tard. Mais conserve quand même une augmentation de l’ordre de 0,72 % par rapport aux prix de la veille.

De son côté, le West Texas Intermediate s’est négocié à 103,47 dollars le baril. Accusant ainsi une augmentation de 0,89 %. Alors qu’il avait diminué durant la soirée de mardi à 102,56 dollars. Il faut dire que le marché mondial des hydrocarbures est fortement perturbé ces derniers mois. C’est en tout cas ce que rapporte La Patrie News.

- Publicité -

En effet, les prix du pétrole sont conditionnés par les événements en Ukraine. Et par les décisions prises par les gouvernements du monde entier en rapport avec le conflit. De nombreuses sanctions économiques ont été imposées à la Russie. De ce fait, la crainte de la suspension des approvisionnements en pétrole russe a fait que les prix ont flambé ces dernières semaines.

Vers le boycott du pétrole russe ?

Pour faire face à cette menace, les pays de l’OPEP et ses partenaires de l’OPEP+ se sont engagés à augmenter leur production. Mais les chiffres publiés par l’agence de presse Reuters démontrent que ces pays ont produit 1,45 million de barils par jour de moins que leurs objectifs. Ceci contribue fortement à créer une tension sur les marchés et par conséquent perturbe l’équilibre des prix.

Les pays européens avaient pour objectif de boycotter progressivement le pétrole russe. Ils devront revoir leurs objectifs à la baisse car la Russie est l’un des plus importants producteurs de pétrole au monde. Ainsi, il s’avère que la production actuelle des autres pays n’est pas suffisante pour être envisagée comme une alternative fiable.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -