Bourse : le prix du baril de pétrole à 300 dollars ? Un ministre Russe prévient

Énergie – Le prix du baril de pétrole pourrait atteindre les 300 dollars. C’est en tout cas ce qu’a déclaré un ministre russe. Dzair Daily vous en dit plus dans les lignes qui suivent, ce mardi 08 mars 2022.

En effet, le vice-Premier ministre russe, Alexandre Novak, met en garde les pays de l’occident, car selon lui, le prix du baril de pétrole pourrait atteindre les 300 dollars. Et ce, dans le cas ou il y’aurait un embargo sur les hydrocarbures russes. Il faudrait donc s’attendre à des répercussions catastrophiques sur le marché mondial.

Les pays de l’Union européenne et les USA font tomber d’innombrables sanctions économiques sur la Russie. Il envisagent aussi de boycotter le pétrole russe. C’est dans ce cadre que le vice-Premier ministre a déclaré que ces mesures auraient pour conséquence l’explosion des cours du pétrole. Sachant qu’il pourrait monter jusqu’à 300 dollars le baril.

Selon Novak, les premières victimes de ce boycott seraient les consommateurs européens. Il a aussi insisté sur le fait que le pétrole russe ne peut pas être remplacé sur le marché mondial sur le court terme. Il a ainsi averti les pays européens et promet des représailles de la part de la Russie. Et ce, dans le cas où ce scénario venait à se réaliser.

Dans le cas d’un embargo occidental, le ministre a tout simplement menacé de suspendre les livraisons de gaz vers l’Europe. Qui se font via le gazoduc Nord Stream. Cette option est envisagée par le gouvernement russe pour répondre aux déclarations des occidentaux. Ceux qui assurent étudier actuellement la possibilité d’un embargo sur les exportations russes.

La Russie menace de répliquer aux sanctions des pays occidentaux

De son côté, le président américain a discuté de cet embargo avec les dirigeants européens, mais n’a pas encore pris de décision. Cependant, les USA étudient un projet de loi qui va à terme servir à isoler au maximum la Russie de l’économie mondiale. Cela, en interdisant l’importation de son pétrole. Les pays européens ne sont pas encore décidés, car certains d’entre eux sont très dépendants du gaz, pétrole et charbon russes.

Par ailleurs, le Fond Monétaire International prévoit que la guerre en Ukraine aura de très graves conséquences sur l’économie mondiale. Ainsi les sanctions que subit la Russie ne toucheront pas seulement cette dernière, mais se répercuteront sur les autres pays. Comme le relate Le Soir d’Algérie.

Pour rappel, le prix du baril de brent de la Mer du Nord avait presque atteint les 140 dollars le 6 mars. Il s’approche du record de Juillet 2008, où il avait atteint 147,50 dollars le baril. Les cours de baril ont accusé une légère baisse, avant d’augmenter de nouveau. Le baril de West Texas Intermediate a atteint ce matin à 6h20 GMT 126,14 dollars. Tandis que le baril de la mer du Nord à atteint 130,06 dollars.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes