AccueilÉconomieÉnergieBourse : le pétrole flambe après les déclarations de Poutine sur l’Ukraine

Bourse : le pétrole flambe après les déclarations de Poutine sur l’Ukraine

Énergie – Le prix du pétrole vient d’atteindre un niveau record depuis 2014, à cause des tensions en Ukraine et plus particulièrement des déclarations de Poutine. Plus de détails ce mardi 22 février 2022.

Les prix du pétrole ont dépassé les 98 dollars le baril, et ce, pour la première fois depuis septembre 2014, en raison de la crise en Ukraine et des déclarations du président russe, Vladimir Poutine, d’hier soir. Sachant qu’il a signé deux (02) décrets, reconnaissant unilatéralement l’indépendance des séparatistes pro-russes d’Ukraine, relate Echorouk.

Par conséquent, les prix du pétrole sont montés et ont dépassé les 98 dollars le baril. Et pour cause, à 11h15 GMT, les contrats à terme sur le Brut américain West Texas Intermediate ont atteint 95,28 dollars le baril. Accusant ainsi une hausse de 4,62 %. Les contrats à terme sur le Brent ont quant à eux augmenté de 3,46%. Atteignant 98,69 dollars le baril. 

La crise ukrainienne risque d’affecter les approvisionnements en pétrole de la Russie, qui rappelons-le, est l’un des principaux producteurs au monde. C’est pour cette raison que les prix du pétrole ont augmenté de manière significative. Sans oublier les décrets que vient de signer Poutine, reconnaissant l’indépendance du Donetsk et du Lougansk, qui impactent encore plus la montée des prix.

Prix du pétrole : des records jamais atteints depuis 2014

Pour rappel, la crainte d’une invasion de l’Ukraine par la Russie avait déjà fait grimper les prix à un niveau jamais atteint depuis 7 ans, le 14 février dernier. Une telle invasion aurait eu comme conséquences des sanctions de la part des USA et de l’Europe. Ainsi, aurait également causé des perturbations dans les exportations de l’or noir de la Russie.

La déclaration des États-Unis, qui s’attendaient à une attaque de la Russie contre l’Ukraine, a chamboulé les marchés mondiaux. Ainsi, les contrats à terme sur le Brent ont augmenté de 1,12 dollars, atteignant les 95,56 dollars à 02h35 GMT. Alors qu’ils avaient atteint un peu plus tôt 96,16 dollars le baril, un record jamais atteint depuis 2014.

D’un autre côté, le Brut américain West Texas Intermediate a augmenté de 1,4 %, pour atteindre 94,38 $ le baril, se rapprochant ainsi du record de 94,94 dollars, prix le plus élevé depuis septembre 2014. Selon les données du site Bloomberg, à 9h GMT, les contrats à terme sur le Brut US West Texas Intermediate ont augmenté de 1,27% à 91,42 dollars le baril. Tandi que les contrats sur le Brent ont accusé 1,21 % d’augmentation, atteignant 92,21 dollars le baril.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes