14.9 C
Alger
14.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantBourse d'études au Canada pour les Algériens : conditions d'octroi et procédures...

Bourse d’études au Canada pour les Algériens : conditions d’octroi et procédures de demande

Publié le

- Publicité -

Études – La nouvelle concerne les Algériens ayant pour ambition d’obtenir une bourse d’études au Canada. Voici tous les détails à cet égard dans cette édition du samedi 28 janvier 2023.

Le Canada augmente de plus en plus les chances aux ressortissants étrangers de partir finir leurs études là-bas. En effet, à défaut de trouver les moyens nécessaires pour poursuivre leurs études à l’étranger, de nombreux algériens profitent des différentes bourses pour financer leurs études, notamment au Canada, qui leur offre cette possibilité en leur proposant une bourse d’études.

Une opportunité à ne pas rater pour les étudiants algériens qui souhaitent poursuivre leurs études au Canada. Cette bourse d’études compte plusieurs avantages. Notamment la couverture totale des frais de logement et de transport depuis et vers l’université en question. Mais aussi, une assurance maladie pendant toute la période d’étude.

- Publicité -

Mais pas que ! Cette nouvelle bourse couvre aussi les frais du billet d’avion en classe économique, les frais des fournitures et des livres requis pour la recherche ou les études. Elle leur accorde aussi un salaire de 500 dollars canadien par boursier pour couvrir une partie des frais administratifs. Il s’agit de ce que rapporte le journal électronique Djalia Dz dans son récent numéro.

Bourse d’études au Canada pour les Algériens : quels papiers fournir ?

Par ailleurs, les candidats désireux de profiter de cette bourse d’études doivent suivre une certaine procédure. Le principal concerné doit d’abord consulter les critères d’admission. Ensuite, il communique avec le bureau international pour savoir si l’établissement a conclu un accord d’échange avec un établissement d’enseignement supérieur canadien.

En troisième étape, le postulant doit s’informer sur le processus de candidature et des exigences d’admission de l’établissement canadien d’intérêt. ET ce, afin de fournir les documents y afférents. On cite, entre autres, la preuve de citoyenneté, une copie du passeport, une lettre d’intention du candidat. Outre une lettre prouvant l’inscription à temps plein à un établissement d’attache. Ainsi qu’une lettre de soutien de l’établissement d’attache.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -