AccueilÉconomieÉnergieBourse : baisse du prix du baril de pétrole

Bourse : baisse du prix du baril de pétrole

Energie – Le prix du baril de pétrole poursuit sa baisse, et ce, en raison des craintes d’une récession économique. Dzair Daily vous en dit davantage dans la suite de cet article du 8 juillet 2022.

En effet, le prix du baril de pétrole poursuit sa dégringolade, à la lumière des inquiétudes vis-à-vis d’une récession économique et d’une baisse de la demande. Ainsi, les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate ont baissé de 0,99%, atteignant 101,71 dollars le baril. Il s’agit de ce que rapporte le quotidien arabophone Echaab dans son édition d’aujourd’hui.

Par ailleurs, les contrats à terme sur le Brent ont également chuté. Accusant une baisse de 0,73% et s’établissant à 103,89 dollars le baril. La séance de la veille s’est terminée avec une reprise de plus de 4%. Cette reprise vient essayer de compenser les baisses enregistrées durant les deux séances précédentes.

Dans le même contexte, il faut savoir que les spécialistes prévoient un effondrement des prix du pétrole d’ici la fin de l’année en cours. Les cours pourraient tomber à 65 dollars le baril. Et les prévisions sont encore plus pessimistes pour l’année 2023. Où les prix descendraient en dessous de la barre des 50 dollars, dans le cas de récession économique.

Prix du pétrole : les experts prévoient un effondrement

Il faut savoir que le pétrole a connu il y’a quelques jours son pire taux depuis 3 mois. Les contrats à terme sont tombés en dessous de la barre symbolique des 100 dollars. Accusant une baisse de 8%, qui est la plus forte baisse enregistrée depuis le 9 mars dernier. Cette diminution des prix est la conséquence de la crainte généralisée sur les marchés et de l’hésitation des opérateurs.

Par ailleurs, ces craintes sont fondées dans le sens ou un ralentissement économique entraverait la demande et causerait un effondrement des prix. Cette année, le cours du pétrole a connu de nombreuses fluctuations, en raison de la guerre en Ukraine, mais aussi des sanctions économiques infligées à la Russie. Et ce n’est pas encore terminé, car la recrudescence des cas de Covid-19 en Chine risque encore de peser dans la balance.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici