Disapora : Des poursuites contre les « agresseurs anti-elections » ?

Algérie – Le chef de la diplomatie algérienne compte entamer des procédures judiciaires envers les manifestants hostiles à la tenue du scrutin électoral à l’étranger.

Dans une déclaration faite à la presse en marge du scrutin électoral ce jeudi 12 décembre, le Ministre des Affaires Etrangères, Sabri Boukadoum; a annoncé avoir instruit les agents de la diplomatie algérienne dans les pays étrangers à entamer des poursuites judiciaires et à déposer des plaintes à l’encontre des « agresseurs » et des manifestants hostiles à la tenue des élections présidentielles.

« Dans certains centres diplomatiques et consulaires à l’étranger, il y a eu des incidents et des agissements inacceptables et bizarres. Il y a eu des agressions et des harcèlements, surtout envers des femmes; au nom de la démocratie. Il y aura des procédures judiciaires qui seront entamées. » a-t-il lancé; avant d’ajouter : « Il y a eu des forces [occultes] derrière ces agissement, et la diplomatie algérienne ne laissera pas passer cela. »

Questionné sur l’absence curieuse des observateurs internationaux; censés surveiller la régularité du processus électoral en Algérie et assurer son bon déroulement; Boukadoum a expliqué que c’est le citoyen algérien qui « reste le premier observateur de l’intégrité des élections présidentielles ».

https://www.facebook.com/elbilad/videos/2094496143986261/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes