AccueilSociété et CultureSociétéBouchon de circulation de voitures à Alger : voici la solution envisagée

Bouchon de circulation de voitures à Alger : voici la solution envisagée

Algérie – On vous expose dans cette édition les solutions du gouvernement pour réduire le bouchon de circulation des voitures à Alger. Retrouvez tous les détails à ce sujet, ce jeudi 09 décembre 2021.  

Comme chaque rentrée sociale, la question de l’embouteillage taraude l’esprit des Algérois quotidiennement. La saturation routière s’est transformée en un véritable stress pour les habitants de la plus grande ville en Algérie. Face à cette situation, le gouvernement prépare un plan pour mettre fin au bouchon de circulation de voitures à Alger. Le dossier a été abordé lors de la dernière réunion du gouvernement.  

En effet, le Premier ministre, Aïmen Benabderrahmane, a présidé, mercredi, une réunion du gouvernement. Au cours de laquelle, le ministre des Travaux publics, Kamel Nasri, a présenté un plan. Ce dernier est relatif à la décongestion du trafic routier dans la capitale. La présentation portait sur des projets de restructuration qui réduirait la circulation à Alger. Celle-ci se situe sur les deux grands axes de l’autoroute Est et la rocade Sud, relate Ennahar

L’objectif selon Kamel Nasri c’est d’étendre les capacités de ces deux axes en recourant aux meilleures options au niveau technique. Par ailleurs, le responsable a présenté une évaluation de l’état d’avancement des projets déjà lancés. À l’image de la duplication de la route nationale n° 111 entre Chéraga et Aïn Benian. Nasri a fait également état de l’avancement des travaux d’entrées des zones touristiques. Il s’agit des entrées de Sidi Fredj et de la plage Nakhil.   

Trafic Alger : plus de 200.000 véhicules par jour 

Au cours de la réunion, Aïmen Benabderrahmane a signé deux décrets exécutifs qui comprennent une déclaration d’intérêt public. Le but est de réduire la circulation routière dans une partie de la capitale. Le premier est le n° 21-470 qui date du 25 novembre 2021. Il comprend l’achèvement de la sortie de Hamisi et le contournement de Zéralda. Quant au deuxième décret, il s’agit du n° 21-471 qui date de 256 novembre 2021.

Ce dernier prévoit l’achèvement de la route nationale n° 145 entre El Hamiz et Bordj El Kiffan. Ces deux décrets s’inscrivent dans le cadre du programme d’urgence. Visant à soulager la circulation routière à Alger. À noter que plus de 200.000 véhicules circulent quotidiennement dans la capitale. Par ailleurs, le ministre des Travaux publics indique que son ministère a lancé une importante étude. Et ce, pour résoudre ce problème. 

En outre, le ministre ajoute qu’il existe un programme riche pour rompre les embouteillages. Il affirme le lancement d’une étude pour rédiger un schéma global à cet égard. Et l’ouverture de nombreuses routes importantes à l’avenir.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes