AccueilSociété et CultureSociétéBlanchiment d'argent en Algérie : 32 milliards saisis

Blanchiment d’argent en Algérie : 32 milliards saisis

Actualité – Dans le cadre de la politique de prévention et de lutte contre le blanchiment d’argent, une nouvelle opération d’envergure a été menée, en Algérie, permettant la saisie de plus de trente (30) milliards de centimes. Le reste des détails est à découvrir dans la suite de notre édition du vendredi 16 décembre 2022.

Au sein de la Sûreté nationale (SN), des services et unités sont à la manœuvre dans la lutte contre les trafics d’assez haut niveau. Ensemble, ils se retrouvent ainsi constamment à l’assaut de toute tentative minant le développement social et économique. C’est dans cette ligne d’efforts qu’ils sont parvenus à mettre la main sur un nouveau réseau criminel de blanchiment d’argent et d’importantes sommes, en Algérie. 

Soit trente-deux (32) milliards de centimes et vingt-sept (27) mille euros. En plus de plusieurs véhicules touristiques de différentes marques. C’est en effet ce qu’a indiqué le Service central de lutte contre le crime organisé de Saoula (SCLCO), à Alger. Celui affilié à la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Il s’est manifesté, hier, via un communiqué. Le quotidien généraliste arabophone Ennahar l’a repris. 

Saisie d’une liasse de billets issus d’un circuit de blanchiment d’argent à Alger : le SCLCO déjoue un réseau extrêmement bien organisé  

Opérant sur la base d’informations faisant état d’une bande criminelle versée dans le blanchiment d’argent, les éléments de la susdite instance ont réussi à arrêter sept (7) individus. Les investigations approfondies ont révélé que ces derniers dupaient leurs victimes avec notamment une formule de vente enjôleuse. 

Elle portait alors sur l’acquisition d’un véhicule à des prix bas. Il s’agit là de ce que mentionne en outre la même source médiatique. Selon celle-ci, un grand nombre de cadres administratifs a pris part au crime en question. Après parachèvement des mesure légales, l’ensemble des suspects ont alors été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Bir Mourad Raïs. 

Ils sont poursuivis pour plusieurs délits. À savoir, la constitution d’une association de malfaiteurs. En plus du blanchiment d’argent. La justice leur reproche en sus d’avoir escroqué leurs concitoyens et enfreint la législation. Ils comparaîtront devant les juges pour avoir également dissimulé des produits d’origine criminelle à fin d’en masquer le caractère illégal.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici