Des franco-algériens bloqués en Algérie exigent leur rapatriement en France

Algérie/France – La situation n’est pas prête de se débloquer et les binationaux franco-algériens en incapacité de quitter le territoire algérien, pour rejoindre celui de la France; se disent « épuisés par l’attente » et demandent leur rapatriement, indique le réseau des radios locales et publiques France Bleu.

Le calvaire des binationaux bloqués en Algérie, qui a débuté le 17 mars dernier, date de la suspension des liaisons aériennes et maritimes entre l’Algérie et la France; en raison du confinement de celle-ci, continue toujours.

Les franco-algériens, incapables de regagner l’Hexagone, ont raz-le-bol de la situation de blocage et réclament du gouvernement français leur rapatriement immédiat; et affirment que le flou règne sur la manière avec laquelle sont élaborées les listes des passagers des trois vols hebdomadaires d’Air France.

« On nous dit qu’il y a des démarches nécessaires à suivre, qu’on suit à l’aveugle »; raconte au média ci-dessus mentionné, Nina qui essaye désespérément depuis Toulouse de rapatrier sa mère et sa grand-mère coincées aux alentours d’Oran.

« Mais ils ne nous disent pas vraiment dans quelles circonstances vont être constituées les listes »; se désole-t-elle. « C’est très compliqué d’arriver à savoir ce qu’il faut faire ! La solution qu’on nous donne c’est d’envoyer un SMS à Air France avec nos noms et coordonnées et c’est à eux de nous recontacter ».

« Vivre H24 avec son téléphone, même sous la douche, aux toilettes, partout, c’est horrible »; se plaint Laura bloquée à Annaba. « Si Air France vous appelle et que vous loupez leur appel, personne ne vous rappelle. C’est l’angoisse 24/24h, personnellement je ne vis plus »; et d’ajouter que « c’est une catastrophe d’attendre,le moral en prend un coup. C’est comme un prisonnier qui attend sa sortie. Il faut réussir à se maintenir ».

Une page Facebook regroupe près de 5.600 binationaux coincés en Algérie; qui discutent de leur situation marquée par l’impatience du retour; échangent sur les dates des prochains vols de la compagnie française et se conseillent mutuellement. Cet espace communautaire virtuel est dédié; selon les propos mêmes de ses administrateurs, au regroupement de « tous les binationaux bloqués en Algérie pour dénoncer la situation actuelle ».

« Des citoyens de seconde zone » ? 

« On est nés en France, on travaille en France; on paie nos impôts en France. Notre vie est en France. Je ne comprends pas »; avoue Ben, un montpelliérain bloqué dans son autre pays, l’Algérie, et qui affirme qu’une telle situation n’a rien de normal. « On est délaissés, on est du bétail. La situation dans les aéroports, c’est choquant »; s’insurge-t-il. 

« La France n’a aucun problème avec ses binationaux, elle considère ses binationaux comme des français; assure dans une vidéo postée sur sa page Facebook, M’jid El Guerrab, député de la 9ème circonscription des Français de l’étranger (Maghreb et Afrique de l’Ouest). « Au Maroc et en Algérie, poursuit-il; sur les milliers de personnes qui sont rentrées, beaucoup sont des binationaux, il n’y a pas de sujet. »

Il est à rappeler que le ministre français de la Santé, Olivier Véran; a annoncé ce 3 mai, une nouvelle réglementation sanitaire dictant la soumission des voyageurs débarquant à l’Hexagone à la « quatorzaine »; et à l’isolement en ce qui concerne ceux testés positifs au nouveau Coronavirus, Covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes