AccueilSociété et CultureFaits DiversBillets d’Algérie Ferries : un cadre agressé à Oran après une opération...

Billets d’Algérie Ferries : un cadre agressé à Oran après une opération de vente

Voyage – La hausse du nombre de traversées maritimes n’a pas eu l’effet escompté sur certains comportements. Un cadre d’Algérie Ferries a été récemment victime d’une agression à Oran à la suite d’une scène de pagaille pour l’achat des billets. 

L’agence d’Algérie Ferries à Oran, a été, dernièrement, prise d’assaut par des foules de clients venus acheter des billets. Parmi eux, il y a notamment les membres de la communauté algérienne établie à l’étranger. Ces derniers souhaitent réserver leurs billets retour après avoir terminé leurs séjours en Algérie. 

Résultat, les files d’attente et les scènes de pagaille sont devenues un phénomène quotidien au niveau de cette agence. Cela, malgré l’instauration d’un système de vente de billets en ligne. En tout cas, une chose est sûre, les clients se sont tournés vers l’agence du transporteur maritime national compte tenu de la forte demande. Ce qui a donné lieu à des bousculades. Il s’agit de ce qu’a rapporté le quotidien El Khabar, ce samedi 20 août 2022. 

De leurs côtés, les employés de l’ENTMV se retrouvent exposés quotidiennement à toute forme de violence. Jeudi 18 août dernier, la pagaille à l’agence a donné lieu à une agression physique. Selon la même source médiatique, un cadre d’Algérie Ferries a été victime d’agression à la sortie de son travail. 

Algérie Ferries : voici plus de détails sur cette agression 

Le média cité auparavant a révélé que cet incident s’est déroulé jeudi soir. On raconte qu’un groupe de personnes a suivi cet employé appartenant au service de comptabilité de l’entreprise après avoir quitté son lieu de travail. Pris entre les mains des agresseurs, ces derniers l’ont menacé avec des poignards. Puis, l’ont battu et ont également volé son sac. 

Suite à cet incident, Algérie Ferries a porté plainte auprès des services de la sûreté nationale de la wilaya d’Oran. La victime a, lui aussi, portée plainte. Par ailleurs, la compagnie nationale a déposé une demande auprès du même service pour affecter des agents de police. Cela afin d’assurer la sécurité devant l’agence, située au boulevard de la Soummam.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes