AccueilGuide VoyagesBillets d’Air Algérie et protocole sanitaire : un député veut la baisse...

Billets d’Air Algérie et protocole sanitaire : un député veut la baisse des prix et des mesures allégées

Algérie – Le prix des billets d’Air Algérie et les mesures sanitaires en vigueur n’ont pas satisfait les besoins de toute la diaspora Dz. C’est pourquoi, Tawfik Khedim exhorte la compagnie nationale aérienne à réviser ces points.

En effet, un député s’est prononcé récemment. Il est question précisément du représentant de la communauté Dz à l’étranger, Tawfik Khedim en l’occurrence. Ce dernier a adressé une lettre au DG par intérim du transporteur national aérien. Il s’est donc penché sur des sujets qui touchent la diaspora établie en France. Le responsable a plaidé pour la baisse des prix des billets d’Air Algérie et l’allégement des mesures de voyage. 

Dans le détail, la compagnie nationale de transport par les aires assure actuellement une quarantaine de dessertes entre notre pays et l’Hexagone. Cependant, les voyageurs font face à des tarifs hors norme des billets, qui ne conviennent pas à leurs portefeuilles.  Tawfik Khedim estime que ces prix pèsent lourd sur les Algériens de France.

Il a sollicité, de ce fait, la société susmentionnée à faire baisser les coûts. Chose à laquelle il a procédé par le biais d’une correspondance adressée au DG par intérim d’Air Algérie. À travers le même document, le responsable a réclamé l’allégement des mesures sanitaires de voyage. Cela, à travers la suppression des tests PCR obligatoires.

Algérie : Tawfik Khedim veut le remboursement des billets annulés durant la pandémie

Il s’agit de ce qu’on lit sur la page Facebook officielle du parlementaire. Par le biais de la même correspondance, le député a soulevé d’autres points. Il a souligné la nécessité d’indemniser les clients d’Air Algérie avec une indication simplifiée de la procédure à suivre. Ainsi que l’annulation de la fermeture de nombreuses agences de l’entreprise en France.

Parmi les revendications du représentant de la diaspora algérienne, on cite également la suspension de la commercialisation de billets de vols non programmés ou annulés sans motif apparent. Le même parlementaire a plaidé pour la reprise des lignes en départ et vers des villes comme Lyon, Nice, Toulouse. Où encore Oran, Annaba et El Oued. C’est ce qui ressort de la publication de Tawfik Khedim.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes