12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
samedi, 18 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieLe bilan des noyades secoue l’Algérie

Le bilan des noyades secoue l’Algérie

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le bilan des noyades consterne la nation alors que le pays est aux portes de la saison estivale. Voici les chiffres communiqués par la Protection civile. Dzair Daily vous donne toutes les informations dans son numéro du 14 juin 2022.

Selon le rapport de l’organisation mondiale de la santé : « La charge de la noyade est aujourd’hui similaire à celle qui était imputable à la diarrhée et à la rougeole dans les années 1970 et 1980 ». En effet, la Protection civile affirme que le bilan des noyades en Algérie, en mer ou dans les réserves d’eau sont un phénomène qui prend de l’ampleur à travers le pays.

Effectivement, alors que la saison estivale n’est même pas entamée, les services de la Protection civile dénombre dix-huit (18) noyades dans différentes villes côtières. Cela au cours de 72 heures. Par ailleurs, cinq (5) de ces personnes défuntes, noyées, ont été retrouvées dans des retenues collinaires dans les wilayas de Médéa. Aïn Defla. Saïda. Et Tébessa.

- Publicité -

Selon les mêmes services, le bilan déplore 95 personnes qui sont mortes par noyade l’été dernier. Parmi ces personnes, 53 sont retrouvées dans des plages non surveillées. 42 autres, on les a retrouvées dans des plages autorisant la baignade, dont 20 en dehors des heures de surveillance. Entre autres, 84 personnes se sont noyées dans des mares d’eau.

La saison estivale 2020 a malheureusement connu le même calvaire. Un total de 76 personnes sont mortes par noyade dans des plans d’eau. Ainsi que 71 autres se sont retrouvées au fond de la mer, dont 25 au niveau des plages surveillées, et 46 suite à leur baignade dans des plages qui l’interdisent.

Protection civile : prévenir et sensibiliser de la nage à risque

À titre préventif, la Protection civile va lancer une campagne nationale de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à la saison estivale. C’est ce que rapporte El Watan. Le coup d’envoi débutera à partir des wilayas de Souk Ahras, Sétif et Tiaret. Cette dernière se tiendra durant toute la saison estivale.

- Publicité -

Pour finir, plusieurs cas de risques relatifs à la saison estivale seront abordés, comme les dangers de la mer, les noyades dans les plans d’eau, la prévention contre les incendies de forêt, des récoltes et des palmeraies, envenimations scorpioniques, accidents de la circulation et intoxications alimentaires. À cet égard, la Direction générale de la Protection civile met en œuvre un programme « riche et diversifié ».

Ce sera en coordination avec les différents organismes et mouvements associatifs en relation avec la gestion de la saison estivale, notamment ses directions de wilaya ; les directions du tourisme, des forêts, du commerce, de l’agriculture, de la jeunesse, de la santé. Mais aussi l’Agence nationale des barrages et les associations. En particulier les comités de quartier et de village.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -