Belmadi clashe Delort : « Quand tout sera fait, le monsieur revient comme une petite mariée ! »

Foot – Djamel Belmadi n’y est pas allé de main morte pour critiquer Andy Delort, à qui il reproche de mettre la sélection d’Algérie entre parenthèses. Nous vous dévoilons tous les détails sur les nouvelles déclarations du sélectionneur national dans notre édition du vendredi 15 octobre 2021. 

L’annonce du choix de l’ancien sociétaire du Montpellier HSC de privilégier son nouveau club, l’OGC Nice, au détriment de l’équipe d’Algérie de football a fait l’effet d’une bombe. Sa décision est loin d’avoir plu aux supporters algériens et principalement à son sélectionneur. Encore très ulcéré, Djamel Belmadi en a ainsi remis une couche dézinguant, sans retenue, Andy Delort, dix jours après avoir dénoncé son manque d’engagement pour l’EN. 

Connu pour son franc-parler et son discours direct, le manager des champions d’Afrique en titre s’est donc une nouvelle fois montré très critique envers le natif de Sète. Il a usé de mots pas très tendres pour marquer son mécontentement et son indignation quant au raisonnement d’Andy Delort. Djamel Belmadi a fait littéralement exploser sa colère, hier, dans l’émission «  Rothen s’enflamme », diffusée sur la chaîne TV RMC. 

« Ça, c’est la grosse blague de l’année. C’est ou de la grosse stupidité, ou le culot qui n’a pas de limite. Donc nous, on va jouer sous 40° au Niger, dans des conditions exécrables. On va se taper toute l’Afrique pendant une campagne de qualifications (…) Quand tout est fait, quand tout est réglé, le monsieur revient comme une petite mariée : c’est bon, je suis dispo maintenant  ? C’est doublement nous manquer de respect », a-t-il asséné.

Belmadi fracasse Delort et les dirigeants niçois 

L’homme fort de la sélection algérienne a donc découpé la nouvelle recrue du club azuréen, qui prévoit, selon lui, de revenir pour la CM 2022 après avoir fait l’impasse sur la quasi-totalité des matchs éliminatoires. Djamel Belmadi a notamment insisté sur le fait qu’Andy Delort aurait dû s’expliquer auprès de la presse et de l’ensemble des supporters algériens. 

Il a également dénoncé son raisonnement qu’il décrit comme étant complètement décousu. « Dire qu’il va mettre l’équipe nationale entre parenthèses et qu’il privilégie le club car il y a de la concurrence. Il me parle de la concurrence à Nice. Mais il n’accepte celle qu’il y a en équipe nationale. Il y a un non-sens total ». Il s’agit là de ce qu’a en outre déploré l’entraîneur des combattants du désert, d’un ton glacial mais lucide. 

Furieux, Djamel Belmadi a adressé un dernier tacle, cette fois-ci, à l’égard des dirigeants de l’OGC Nice. De son avis, la direction niçoise incite ses joueurs africains à renoncer aux trêves internationales. « Sans faire la balance, j’ai parlé avec le directeur sportif de Nice, Julien Fournier, qui m’a appelé. Il m’a dit : nous on le dit à nos joueurs, même à Youcef Atal, qui est déjà en sélection. Il lui a dit : on souhaiterait que tu n’y ailles pas ». 

C’est ce qu’a confié le sélectionneur de l’EN avant de marteler : « Il n’a pas le droit. Ce sont des dates Fifa. Je lui ai dit : sur le plan éthique, ce que vous faites est dégueulasse. Vous ne respectez pas les pays, les sélections et le continent africain. Si c’est qu’oral, vous faites ce que vous voulez. Mais sur le plan éthique je n’aime pas ce que vous faites », a fustigé Djamel Belmadi qui semble avoir mis une croix rouge sur le nom de Delort

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes