AccueilSociété et CultureFaits DiversBelgique - Fermeture des frontières : Une Algérienne menacée d’expulsion

Belgique – Fermeture des frontières : Une Algérienne menacée d’expulsion

Algérie / Belgique – Une quadragénaire d’origine Algérienne est victime des conséquences de la fermeture des frontières, mariée en Belgique depuis 2014, Bahia est menacée d’expulsion et est sous le coup d’un ordre de quitter le territoire belge.

En raison des restrictions imposées par différents pays limitant la circulation des personnes; les couples non-liés par un lien juridique sont séparés par une frontière. Cependant, depuis le 1er septembre dernier, la Belgique les a officiellement autorisé à se retrouver, en leur permettant de franchir les frontières malgré leur fermeture, en parallèle à cela une Algérienne est menacée d’expulsion depuis le territoire belge.

En effet, c’est ce qu’a indiqué le site Sud Info, dans son édition du 06 septembre dernier. Bahia, une quadragénaire d’origine Algérienne vit depuis 2014 à Marchienne-au-Pont (Charleroi – Belgique) avec  son  mari, lui-même né en  Belgique. Selon le témoignage de la victime repris par la presse belge; cette dame, s’inquiète du sort  qui lui est réservé par l’administration qui la menace de quitter le territoire belge.

D’après cette dernière, le statut de Bahia n’est toujours pas reconnu; ce qui lui vaut d’être sous le coup d’une mesure d’expulsion. Malgré qu’elle soit mariée, son séjour est considéré comme illégal. « Alors  que  je  suis  moi-même  mariée, que  je  vis  avec  mon  mari  ici  à Marchienne-au-Pont, je suis sous le coup d’un ordre de quitter le territoire »; s’est-elle étonnée en apprenant que depuis le 1er septembre 2020, les couples binationaux séparés par une frontière peuvent se retrouver.

Certains pays européennes autorisent la réunion des couples non-mariés

En effet, alors qu’une solidarité est née sous le mot-clé #LoveIsnotTourism; les partenaires non-mariés et séparés par une frontière ont ardemment réclamé l’autorisation de se retrouver malgré le Coronavirus. Rappelons dans ce contexte que le Consulat Général de France à Alger avait annoncé le 16 août dernier, que les étrangers, dont les Algériens, en couple avec un ressortissant français vivant en France, peuvent rejoindre l’Hexagone pour des séjours de courte durée. 

Ceci en prouvant que la relation date d’au moins six (06) mois, avant la fermeture des frontières. Selon ce mouvement, seuls huit (08) pays européens, dont le Danemark et les Pays-Bas, autorisent la réunion de ces couples. En Belgique, le Conseil National de sécurité les a également entendus, comme l’a fait savoir la Première ministre, Sophie Wilmès. 

« Les personnes qui ne sont pas liées par un lien juridique mais entretiennent une relation durable, à partir du 1er septembre, pourront franchir les frontières à nouveau pour se retrouver. Pour cela, il faudra apporter la preuve d’une relation durable »; a-t-elle affirmé. À noter que ces personnes seront soumises aux mêmes conditions que les autres (testing au Covid-19 et quarantaine).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici